UNION EUROPEENNE – Le réseau Natura 2000 s’agrandit

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

European Union

Le réseau européen d’espaces naturels protégés Natura 2000 n’en finit pas de s’agrandir : 27 000 kilomètres carrés d’espaces terrestres et marins viennent de le rejoindre, de telle sorte que l’ensemble du réseau couvre désormais 18 % du territoire terrestre de l’Union européenne et 130 000 kilomètres carrés de mers et d’océans.

L’Europe et les Européens peuvent se féliciter de cette performance, qui a été réalisée de manière très progressive, et non sans heurts.

Si les Etats membres de l’Union européenne ont institué des réserves et autres espaces protégés depuis plusieurs décennies, c’est tout récemment que de nouveaux développement remarquables ont eu lieu.

Tout d’abord l’inclusion des espaces marins dans le réseau d’aires protégées : par exemple, le Danemark a désigné la zone de Sydlige Nordsø, lieu de vie du Marsouin (Phocoena phocoena) et l’Espagne le banc sous-marin d’El Cachucho, où vivent entre autres des Eponges géantes.

 

800px-Atlantischer_Lachs.jpg

 

L’autre avancée est l’inclusion de zones remarquables dans les pays d’Europe centrale et orientale, accueillant des espèces parfois rares ou absentes « à l’Ouest » et donnant au réseau d’espaces naturels une dimension qui tend à épouser celles de l’Europe géographique, avec sa diversité de climats, de faune et de flore.

Contrairement à une idée reçue très répandue il y a quelques dizaines d’années, Natura 2000 n’implique pas de transformer en « musées » les espaces concernés, et les activités humaines (agriculture, exploitation forestière, pêche, chasse, tourisme…) ne sont pas interdites, pour peu qu’elles soient pratiquées de manière compatible avec les exigences de protection des écosystèmes.

Sources : http://www.actu-environnement.com/ae/news/natura-2000-zones-naturelles-protegees-estuaire-loire-11726.php4

http://www.ecolorama.fr/biodiversite/2/infos-presse/37/natur/1833/

 

Alexis Vernier

 

Illustration : le Saumon de l'Atlantique (Salmo salar) bénéficie désormais de la protection des cours d'eau et de celle des milieux marins en Europe.

Photo U.S. Fish and Wildlife Service / Wikimedia Commons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article