UKRAINE – La Crimée se tourne vers les énergies renouvelables

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Ukraine.png

 

800px-Solar Panels

 

A de rares et notables exceptions près, les énergies renouvelables n’ont pas encore vraiment « percé » dans les pays d’Europe de l’Est, dont la plupart ont hérité des lourds appareils industriels de type soviétique, basés sur les énergies fossiles et/ou le nucléaire.

 

La crise énergétique change pourtant la donne. En Crimée, péninsule de l’extrême Sud de l’Ukraine, le potentiel des énergies renouvelables offre une alternative à l’importation de gaz et de pétrole [elle-même vulnérable au contexte géopolitique de la région].

L’énergie solaire y connaît un développement important : le parc solaire d’Okhotnikovo, quatrième plus grand parc solaire d’Europe avec ses 160 ha, permet d’alimenter 38 000 foyers entre mars et octobre. Et le potentiel de la région est très bon avec une durée d’ensoleillement annuelle équivalente à celle de Toulouse ou Bordeaux.

544 éoliennes sont également présentes dans cette région, pour une capacité de 10 000 MW.

La valorisation de la biomasse est elle aussi en plein essor, essentiellement avec les sous-produits de l’agriculture et de la sylviculture (paille, écorces, copeaux de bois, pommes de pin, feuilles mortes…).

Enfin, la géothermie et l’énergie hydraulique (petits barrages) sont en progression.

 

Source : http://www.greenetvert.fr/2012/01/09/une-energie-a-base-de-terre-de-vent-et-d%E2%80%99eau-en-crimee/43477

 

Alexis Vernier

 

Photo Fernando Tomas / Wikimedia Commons.

Commenter cet article