TUVALU – Des toilettes sèches contre le manque d’eau

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Tuvalu.png

 

Tuvalu, comme bien d’autres atolls du Pacifique, est confronté à un manque d’eau douce, aggravé par la montée du niveau de la mer et les événements climatiques extrêmes (sécheresses…), mais aussi l’absence de traitement des effluents urbains.

 

Sur ce dernier aspect, un projet de toilettes sèches initié par le « Pacific Integrated Water Resources Management » (PIWRM, projet financé, entre autres, par l’ONU et l’Union européenne) est destiné à réduire la consommation d’eau des toilettes domestiques [celles-ci consomment le tiers de l’eau utilisée par chaque famille] et l’impact des rejets sur les eaux douces, les sols et l’environnement marin.

Les toilettes sèches, qui n’utilisent presque pas d’eau (normal !), permettent en plus de fabriquer du compost avec les déchets fécaux, un compost qui enrichit les sols et évite à l’archipel d’importer des engrais et/ou des fruits et légumes au prix fort.

 

Initialement, le projet prévoyait la pose de 40 toilettes sèches. Bien qu’il ait rencontré une réaction de rejet dans un premier temps (peur des odeurs, de l’entretien…), il a rapidement été adopté et le PIWRM se prépare à en installer 60 de plus !

Le programme développé à Tuvalu intéresse aussi d’autres îles du Pacifique confrontées aux mêmes difficultés (Tonga, Nauru, îles Marshall).

 

800px-Dry_toilet_in_Gran_Pre.jpg

Sources : http://www.greenetvert.fr/2012/03/13/des-toilettes-seches-un-remede-a-la-secheresse/49073

http://www.islandsbusiness.com/news/index_dynamic/containerNameToReplace=MiddleMiddle/focusModuleID=130/focusContentID=27559/tableName=mediaRelease/overideSkinName=newsArticle-full.tpl

http://www.pacific-iwrm.org/

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-afrique-du-sud-une-ville-rachete-l-urine-de-ses-habitants-60652087.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-kenya-les-toilettes-a-peut-rapporter-gros-video-91816331.html

 

Alexis Vernier

 

Illustration : toilettes sèches en Haïti.

Photo SOIL / Wikimedia Commons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 15/03/2012 14:09

Une bien maigre consolation face à un problème aussi grave. Dommage, ça amoindrit dramatiquement la teneur positive de l'article.

Alexis V. 16/03/2012 07:46



Bonjour,


je voulais surtout évoquer l'intérêt des toilettes sèches dans des pays où l'eau douce est rare (en plus elles permettent d'avoir de l'engrais, d'enrichir les sols et d'assurer l'autonomie
alimentaire).


Quelques articles à ce sujet y sont consacrés dans mon blog.


Et je pense que ce type de dispositif a son intérêt même dans des pays plus favorisés que Tuvalu : dans l'Union européenne même, il y a des territoires (certaines îles de la Méditerranée...)
régulièrement confrontés au manque d'eau, qui gagneraient à développer ce système.


Bien cordialement.


Alexis V.