SINGAPOUR – Une pile à combustible qui marche à la biomasse

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Singapore

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

 

 

 

 

 

Si la pile à combustible à hydrogène est souvent évoquée pour produire de l’énergie avec peu de matières premières, son application s’est cependant heurtée, jusqu’à présent, à diverses difficultés : inflammabilité du gaz, difficulté de stockage de l’énergie et coût de production élevé. Du fait, cette technologie a moins été développée que d'autres dans le domaine des énergies dites "nouvelles".

 

L’entrepreneur de Singapour Philip Wong a cependant mis au point une pile à combustible à hydrogène qui fonctionne à partir de la conversion de la biomasse (sciure, épluchures…).

Ce procédé permet la production d’énergie à faible coût (15 fois moins que les méthodes classiques de production d’énergie au moyen de piles à combustible) et facile à conserver.

 

Le parcours de M. Wong n’a cependant pas été dépourvu d’embûches, puisqu’il a dû travailler 16 heures par jour, et vendre une maison et un appartement pour financer ses travaux. De plus, ses recherches sont elles-mêmes issues d’une reconversion professionnelle suite à la crise financière de 1997, qui avait amené au bord de la faillite la société de recherche et développement qu’il avait alors dans le domaine informatique !

 

En tout cas, le projet a déjà rencontré une application pratique, puisque deux centrales (dont une, de 1 MW, dans le local du ministère des ressources humaines) sont en cours de construction à Singapour, et quatre autres projets (dont une centrale de 100 MW en Chine) sont prévus par ailleurs.

 

Une belle leçon de courage et de ténacité !

 

Source : http://www.greenetvert.fr/2011/12/01/de-l%E2%80%99electricite-directement-a-partir-des-dechets/39912

 

Alexis Vernier

Publié dans Energies

Commenter cet article