RUSSIE – Un parc national pour le félin le plus rare au monde

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Russian Federation

 

800px-Leopardo_dell-Amur_-Panthera_pardus_orientalis-.JPG

 

Le gouvernement russe vient de décider la création d’un parc national de plus de 2 600 kilomètres carrés pour protéger les dernières Panthères de l’Amour (Panthera pardus orientalis), qui sont les félins les plus menacés du monde (davantage encore que les Tigres de Sibérie, qui habitent la même région mais sont beaucoup plus connus du public comme des scientifiques).

Ces félins, dont l’effectif sauvage ne dépasse pas une cinquantaine d’individus, ne survivent quasiment plus que dans l’Extrême-Orient russe ; le périmètre du parc national inclut 60 % de l’habitat de ces panthères, ainsi que toutes leurs aires de reproduction connues.

L’instauration de ce parc national fait suite à une décennie d’efforts de la part de la section russe du WWF pour préserver cette panthère et son habitat en danger.

 

Le périmètre du parc accueille aussi des représentants d’autres espèces menacées, dont une dizaine de Tigres de Sibérie (Panthera tigris altaica) : il est à noter que, depuis l’année dernière, les Tigres ont bénéficié de la protection des forêts de cèdres et de pins contre le déboisement, incluant des restrictions à l’exportation de ces essences. La protection des arbres a bénéficié aux félins d’une manière directe mais surtout indirecte (avec le développement des ongulés, qui s’alimentent de leurs fruits… et nourrissent les Tigres !).

 

Une partie du parc fera l’objet d’une protection intégrale, l’accès à d’autres espaces (y compris une zone frontalière de la Chine) sera soumis à un permis spécial.

Le WWF-Russie envisage que la protection de l’habitat de la Panthère soit renforcé, avec notamment l’instauration d’une réserve transnationale par-delà la frontière chinoise, pour favoriser un passage sûr des félins entre les deux pays et le renouvellement de la très petite population de Panthères qui se maintient en Chine (une dizaine de têtes, essentiellement localisées dans deux réserves bordant la frontière).

 

Source : http://blog.arkive.org/2012/04/new-national-park-provides-hope-for-worlds-rarest-wild-cat/

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-chine-et-russie-un-accord-pour-sauver-le-tigre-de-siberie-par-dela-la-frontiere-56793790.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-l-asie-unie-pour-sauver-ses-tigres-61736607.html

 

Alexis Vernier

 

Illustration : une Panthère de l'Amour (Panthera pardus orientalis) dans un parc zoologique.

Photo Fabio USVARDI / Wikimedia Commons.

Commenter cet article