ROYAUME-UNI - Une bactérie pour réduire l'usage d'engrais chimiques

Publié le par Le blog de l'écologie positive

United Kingdom Flag

 

800px-CanyaDeSucre.JPG

 

Le chercheur de l'Université de Nottingham (Angleterre) Edward COCKING a découvert un procédé pour inoculer une bactérie symbiotique permettant aux plantes de fixer l'azote de l'air (naturellement présente chez plusieurs souches de canne à sucre brésiliennes). Des essais (en laboratoire et en plein champ) ont déjà été effectués avec diverses plantes cultivées dans les 10 dernières années.

La bactérie permettrait aux plantes de satisfaire 60% de leurs besoins en azote, et donc de réduire les apports en engrais chimiques.

 

L'apport en azote est un élément essentiel pour l'agriculture et donc la sécurité alimentaire mondiale.

Bien que quelques plantes sont naturellement capables de fixer l'azote de l'air (comme les légumineuses : soja, pois... qui peuvent participer à la régénération des sols), les besoins en azote sont souvent satisfaits avec des engrais chimiques (fabriqués à base de produits pétroliers), qui sont sont une matière coûteuse et souvent polluante pour l'eau et les sols.

 

Source : http://www.gizmag.com/n-fix-nitrogen-fixation/28482/

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-mexique-une-pluie-solide-arme-anti-secheresse-97334508.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-vers-un-renouveau-de-l-agriculture-dans-le-monde-reflexions-de-vincent-blanchette-du-quebec-102729628.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-reflexions-sur-l-agriculture-verticale-de-vincent-blanchette-du-quebec-102800264.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-amerique-centrale-une-agriculture-intelligente-contre-la-vulnerabilite-107418362.html

 

Alexis V.

 

lllustration : culture de canne à sucre (République dominicaine).

Photo Friviere / Wikimedia Commons.

Commenter cet article