ROYAUME-UNI – L’agriculture verticale, avenir de l’alimentation en ville ?

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

United Kingdom(Great Britain)

 

 

La population urbaine produira peut-être sa nourriture en ville dans un futur proche. Un projet de ce type, initié par la société Valcent, a vu le jour dans un lieu insolite, le zoo de Paington, dans le Sud de l’Angleterre.

Il s’agit d’une « ferme verticale » de 100 mètres carrés, qui produit, en culture hydroponique, des légumes pour nourrir les animaux du zoo (qui sont des pionniers sans le savoir ?). Les plantes sont cultivées sur 8 couches de plateaux, qui tournent alternativement pour être suffisamment exposées à l’air et à la lumière. L’eau et les nutriments peuvent être récupérés et ne se perdent pas. Une installation de ce type consomme autant d’énergie qu’un ordinateur allumé pendant 10 heures, ce qui suffit à produire… 500 000 salades par an !

La consommation énergétique est bien moindre que celle d’une ferme « classique » et ne nécessite même plus l’usage de tracteurs et d’autres machines.

Un système de conception analogue, baptisé Growing Power, a été mis en place à Milwaukee (Etats-Unis), pour l’aquaculture : il repose simultanément sur l’élevage de poissons et la culture de plantes aquatiques, les poissons se nourrissant des débris végétaux… et fertilisant le sol avec leurs déjections ! Il fait désormais l’objet d’une application commerciale.

Cette formule, économe en eau et en énergie, est très utile pour la fourniture en denrées périssables comme les fruits et légumes, voire les poissons et d’autres produits animaux. Elle pourrait d’ici peu conquérir les villes des pays industrialisés et émergents.

 

Sources : http://www.greenetvert.fr/2010/10/13/l%E2%80%99agriculture-verticale-l%E2%80%99avenir-de-l%E2%80%99alimentation-urbaine/9422

http://www.urbanag.org.uk/2010/09/are-vertical-farms-the-future-of-urban-food/#more-362

 

Article lié : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-le-jardinage-urbain-gagne-les-grandes-villes-de-la-planete-57904084.html

 

Alexis Vernier

Commenter cet article