R.D. CONGO – Impossible n’est pas… congolais !

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

Congo-Kinshasa(Zaire)

 

 

Si le Congo-Kinshasa (dit « République Démocratique du Congo ») est en bas de la plupart des classements internationaux de développement économique et social, il dispose néanmoins, et contre toute attente, d’un atout de taille : l’optimisme et l’espoir de ses habitants !

 

C’est ainsi que la société civile du pays a permis de relever des défis étonnants en matière de développement humain, notamment pour ce qui concerne la santé : entre 1990 et 2007, le taux de mortalité infantile (qui reste un des plus élevés au monde) a chuté de 15 à 9 % : il est désormais inférieur à celui… des Etats-Unis en 1900 !

 

En 2010, 84 % des enfants de 12 à 23 mois ont été vaccinés contre la tuberculose, 67 % contre la rougeole, et 61 % contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche.

 

La lutte contre le paludisme rencontre également des succès notables : 51 % des ménages disposent d’une moustiquaire imprégnée d’insecticide, qui protègent 43 % des femmes enceintes et 38 % des enfants de moins de 5 ans.

39 % des enfants atteints de paludisme reçoivent des traitements antipaludéens.

Des proportions analogues d’enfants bénéficient de traitements contre la pneumonie ou la diarrhée.

 

Quant au taux de prévalence du SIDA, il a baissé de 4,2 à 3,4 % de la population !

 

Les progrès ne concernent pas que la santé : l’éducation est aussi concernée.

Rien qu’entre 2006 et 2008, le pourcentage d’écoliers du primaire est passé de 64 à 84 % !

Le taux de scolarisation est supérieur à celui que connaissaient, encore récemment, des pays bien plus riches, comme le Koweït en 1980.

 

Les progrès du Congo-Kinshasa sont d’autant plus étonnants que le pays est un des plus pauvres du monde, que l’administration nationale est peu organisée et que l’aide internationale est parcimonieuse ; certes, le développement des nouvelles technologies a pu, quelque peu, les faciliter.

 

Mais ils témoignent surtout de la volonté des citoyens congolais dans leur avenir et celui de leur pays, prouvant que la volonté humaine peut être suffisante pour inverser le cours des choses, et qu’il n’est pas nécessaire de devenir riche ou même d’avoir un Etat de droit pour y penser et agir.

 

Le mot de la fin peut être laissé à M. Charles Kenny dans la revue Foreign Policy, « les signes d’espoir que l’on perçoit au Congo sont la conséquence de la foi des citoyens congolais eux-mêmes dans un avenir meilleur, et de la conviction que cet avenir est réalisable. Cette attitude contraste de façon frappante avec le cynisme qui a caractérisé les seigneurs coloniaux, les kleptocrates autochtones et les odieux seigneurs de guerre qui ont sévi dans le pays pendant plus d’un siècle. Et heureusement, les Congolais semblent bien avoir raison. »

 

 

800px-Enfants_de_Lemera.JPG

 

Sources : http://www.slateafrique.com/3033/republique-du-congo-l-espoir-fait-vivre

http://www.childinfo.org/files/MICS-RDC_2010_Preliminary_Results_final_EN_imprime.pdf

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-afrique-des-succes-dans-la-lutte-contre-le-paludisme-72603978.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-afrique-le-paludisme-en-recul-64126614.html

 

Alexis Vernier

 

Illustration : des enfants de Lemera (R. D. Congo).

Photo Martin Baran / Wikimedia Commons.

Commenter cet article

Alexis V. 20/11/2014 19:10

Hello,
if you've got something interesting to say about this topic, please send factual elements.
If it isn't the case, I'll delete all your further comments.
Thanks.

Windows 10 download 20/11/2014 08:49

Are you kidding me? I’m not sure where this is leading to. Apparently there has not been an agreement on the Congo – Kinshasa issue. I’ interested to know more about the future plans. Kindly update more details on that.

Pierre 29/06/2011 14:48


On peut compter sur la télé pour ne pas en parler. Et ce n'est pas à cause de l'importance du fait.