Pour une Communauté Ecologique Européenne

Publié le par Le blog de l'écologie positive

« L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisé.

L'utopie d'hier peut devenir la réalité »

Théodore MONOD (1902-2000), naturaliste français

 

Flag_of_Europe.svg.png

 

Il n’est pas dans mes habitudes de parler de politique dans ce blog, qui est d’ailleurs indépendant de tout parti et de tout groupe politique ou idéologique.

Mais exceptionnellement, les circonstances m’amènent à évoquer une thématique d’actualité, celle de l’Union Européenne.

 

Hier, le Prix Nobel de la Paix a été décerné à l’Union Européenne, une institution qui est actuellement enlisée dans de graves crises économiques et institutionnelles, et qui souffre aussi d’un manque de popularité, considérée comme un « machin » technocratique par beaucoup.

La faute à qui ? A une politique sans doute trop centrée sur des domaines comme la monnaie et le commerce, pas les plus faciles à comprendre ni les plus appréciés du public. Mais aussi l’hypocrisie de politiciens nationaux qui lui attribuent toutes les mesures impopulaires en se réservant le beau rôle [pourtant l’adoption de n’importe quelle législation européenne nécessite l’assentiment des gouvernements de TOUS ses Etats-membres, y compris ceux qui vont plus tard la vilipender en public], la faute aussi à des extrémismes et sectarismes de tout poil.

 

Pourtant, il est un domaine où l’Union Européenne a été et reste une force motrice puissante, c’est celui de la protection de l’environnement, face à des législations nationales frileuses et/ou inadaptées aux enjeux en présence. Malgré des insuffisances et des lignes politiques parfois contestables (ce qui est d’ailleurs le propre de toute organisation humaine, je défie quiconque de me citer un exemple d’institution parfaite), c’est elle qui a été à l’origine de nombreuses directives applicables dans tous les pays membres, sur des sujets aussi divers que l’air, l’eau, la biodiversité ou les déchets.

 

Ce levier puissant n’est pas apprécié à sa juste valeur par les politiques, et reste méconnu des citoyens qui se l'approprient rarement.

 

Il est temps que les Européens soutiennent la politique environnementale comme un des axes principaux des institutions qui les représentent.

C’est en effet à l’échelle européenne qu’il est possible de répondre à des enjeux qui dépassent souvent le seul cadre des Etats et ne se résument pas à la défense « des petites fleurs et des oiseaux » comme se plaisent à répéter les détracteurs de l’écologie : par exemple l’indépendance énergétique et l’autosuffisance alimentaire, en passant par la gestion des espaces marins ou de certains fleuves (Rhin, Danube...).

La création d’une Communauté Ecologique Européenne n’est au fond pas plus incohérente que certains des avatars passés de la construction européenne, comme la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier (CECA), aujourd’hui disparue [et peu écologique selon nos critères actuels] mais qui a permis de reconstruire la France, l’Allemagne, l’Italie et le Bénélux de l’après-guerre.

 

La redéfinition d’un projet basé sur l’environnement permettrait aussi de redonner du sens à l’Europe dans une ère d’incertitudes et enjeux nouveaux (qui n’a plus rien à voir avec la Guerre froide ni même avec le monde des années 1990 marqué par la prédominance des Etats-Unis) et à redonner l’ambition et la fierté à des Européens parfois tentés par les démons du repli sur soi et la recherche de boucs émissaires.

 

L’idée est lancée : les forces vives sont nombreuses sur notre continent, il reste à les fédérer !

 

Alexis Vernier

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-europe-des-eaux-de-baignade-plus-propres-105791677.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-europe-la-zone-morte-de-la-mer-noire-reprend-vie-71740216.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-europe-le-recyclage-du-verre-s-ameliore-68198038.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-europe-les-villes-prennent-des-mesures-de-plus-en-plus-efficaces-contre-le-rechauffement-climatiqu-107926120.html

Commenter cet article