PEROU – Des consommateurs soucieux de biodiversité

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Peru

 

800px-Vendedores_de_papas_11062011.jpg

 

Une enquête menée par la compagnie Ipsos et destinée à mesurer la prise en compte de la biodiversité par les consommateurs, les entreprises et les médias de plusieurs pays*, met en évidence une prise en compte honorable de la biodiversité par les consommateurs péruviens (malgré le fait que ce pays est un des plus pauvres des Amériques si l’on se réfère au PIB).

 

Si « seulement » 52 % des Péruviens ont entendu parler du concept de biodiversité (contre 97 % des Brésiliens [!], mais seulement 42 % des Allemands), 88 % des consommateurs interrogés disent préférer les cosmétiques naturels, et 89 % affirment faire attention aux labels et attestations diverses d’ordre environnemental ou éthique (produits biologiques, équitables…).

Il s’agit là de valeurs supérieures à celles qui ont été exprimées par les consommateurs britanniques, allemands ou étasuniens.

 

Les consommateurs péruviens souhaitent aussi obtenir plus d’informations sur le mode de production et les ingrédients des produits qu’ils achètent : 90 % des personnes interrogées l’affirment.

 

Ces données confirment une bonne prise en compte de l’environnement par la société civile latino-américaine, plus importante qu’elle ne l’est en Europe.

En 2010 déjà, plus de 50 % des PDG latino-américains interrogés se disaient préoccupés par la biodiversité, contre seulement 20 % de leurs homologues européens de l’Ouest.

 

Une bonne nouvelle en tout cas pour ce pays très riche en biodiversité (« mégadivers » comme on le dit dans le jargon des écologues) et fascinant à plus d’un titre !

 

Source : http://ipsnews.net/news.asp?idnews=107925

 

Alexis Vernier

 

* L’enquête avait été menée sur 8 000 consommateurs au Brésil, au Pérou, en France, en Suisse, en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Etats-Unis et en Inde.

1 000 personnes ont été interrogées au Pérou.

 

Illustration : vente de pommes de terre sur un marché au Pérou.

Photo Dtarazona / Wikimedia Commons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article