JAPON – Brûler son soutien-gorge… pour produire de l’énergie !

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Japan

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

 

 

 

 

 

787px-Buestenhalter-2.jpg

 

L’écologie et le développement durable peuvent déboucher sur les initiatives les plus étranges.

C’est ainsi qu’un programme encourage les Japonaises à faire recycler leurs soutien-gorge usés, ceux-ci étant transformés en carburant à usage industriel !

 

Les parties métalliques des soutien-gorge collectés sont retirées et ce sont les matériaux restants (fibres textiles, plastique) qui sont recyclés de cette manière particulière.

 

Depuis 2008, les fabricants de sous-vêtements Wacoal et Triumph affirment avoir récupéré assez de soutien-gorge pour produire respectivement 17,9 et 14 tonnes de carburant, classé comme « carburant [fabriqué à partir] de déchets de papier et plastique » (« refuse paper and plastic fuel » ou RPF).

Et, cette année, l’opération a été étendue dans plusieurs magasins à Taïwan.

 

La combustion des soutien-gorge émet beaucoup moins de dioxyde de carbone que celle du charbon, et rejette aussi moins de dioxines que celle des ordures ménagères.

De plus, le carburant obtenu contient bien moins d’eau et d’impuretés que les carburants fabriqués à base de déchets ménagers.

 

Le coût de la combustion est faible (seulement un quart de celle du charbon), et la demande de RPF est en augmentation au Japon.

 

Source : http://earth911.com/news/2011/10/17/japan-recycles-used-bras-into-fuel/

 

Alexis Vernier

 

Illustration : un soutien-gorge à motif "léopard".

Photo Ralf Roletschek / Wikimedia Commons.

Publié dans Déchets et recyclage

Commenter cet article