IRLANDE et ROYAUME-UNI – Des Pics épeiches en pleine forme

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Ireland United Kingdom(Great Britain)

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

 

 

 

 

 

Les Pics épeiches (Dendrocopos major) affichent une excellente santé dans les îles britanniques !

Si l’espèce est toujours restée commune en Europe continentale*, cela n’avait pourtant pas été le cas dans ces deux îles, isolées par définition et soumises à un déboisement plus intensif que les pays du continent.

 

Dendrocopos_major_2_-Marek_Szczepanek-.jpg

Au Royaume-Uni, cette espèce a vu ses effectifs multipliés par 4 dans les 40 dernières années, profitant de la reforestation après un recul de plusieurs siècles dû au défrichement.

 

En Irlande, pays encore moins forestier, le sort de l’oiseau avait été bien plus sévère : l’espèce s’était probablement éteinte au 17ème ou au 18ème siècle.

Trois siècles plus tard, l’espèce s’y réinstalle : si les premiers couples sont arrivés en 2006 en Irlande du Nord, d’autres se sont installés plus tard dans les régions de Wicklow et de Dublin.

Et si la population irlandaise de Pics épeiches n’atteint pour l’instant qu’environ 300 oiseaux disséminés dans ces dernières régions (dont 50 couples nicheurs), cela suffit à réjouir les amateurs d’oiseaux qui espèrent le retour de l’oiseau sur toute l’île.

 

D’après des analyses génétiques, les nouveaux arrivants proviendraient de plusieurs souches britanniques différentes.

 

Source : http://www.irishtimes.com/newspaper/ireland/2011/1028/1224306624724.html

 

Alexis Vernier

 

* Effectifs évalués à environ 15 millions de couples dans les années 2000, les principales populations se trouvent en France, Allemagne, Pologne, Russie et Ukraine.

 

Illustration : un Pic épeiche (Dendrocopos major).

Photo Marek Szczepanek / Wikimedia Commons.

Commenter cet article