INTERNATIONAL – Une espèce animale disparue sur trois… existe toujours !

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

United Nations

 

 

 

Telle est la surprenante conclusion d’une équipe de chercheurs australiens, qui ont examiné les cas de 187 espèces de mammifères dont la disparition avait été annoncée depuis le 16ème siècle, et se sont rendus compte que 67 d’entre elles avaient été redécouvertes depuis !

C’est par exemple le cas de la Civette de Malabar Viverra civettina endémique du Sud de l’Inde, redécouverte en 1987 après avoir été tenue pour disparue en 1929, et du Wallaby bridé à queue cornée Onychogalea fraenata de l’Est australien, que l’on croyait éteint depuis les années 1930, et qui fut redécouvert en 1973.

Chez les mammifères, il s’est avéré que les espèces dont l’habitat a été partiellement détruit ont plus de chances de survivre que celles dont le déclin est attribué aux prédateurs, aux maladies ou à la chasse. La redécouverte implique alors rapidement la prise de mesures de protection des espaces restants et/ou le transfert des animaux vers des zones protégées pour préserver les espèces concernées.

 

Le même constat peut être fait pour la plupart des groupes de vertébrés terrestres.

De nombreuses redécouvertes d’espèces ont été faites pour les oiseaux, avec des cas spectaculaires : la Talève takahé Porphyrio hochstetteri (poule d’eau géante) de Nouvelle-Zélande, supposée éteinte depuis le milieu du 19ème siècle et redécouverte en 1948, et, plus près de nous, l’Océanite (oiseau marin) Oceanites maorianus, également néo-zélandais, redécouvert en 2003 après un siècle et demi d’absence, la Perruche nocturne Pezoporus occidentalis d’Australie, que l’on croyait disparue depuis 1990 et qui a été de nouveau observée depuis 2005, ou bien le Fuligule (canard plongeur) de Madagascar Aythya innotata, qui avait été vu pour la dernière fois en 1991, et dont un groupe reproducteur a été redécouvert en 2006.

Les amphibiens et les reptiles ne sont pas en reste. C'est ainsi qu'en cette année 2010, des expéditions ont permis de retrouver trois grenouilles et salamandres tenues pour éteintes depuis plusieurs décennies, en Afrique et au Mexique.

Des redécouvertes ont lieu jusqu'aux portes de l'Europe, dans des pays explorés depuis bien longtemps : en 2007, l'on redécouvrit sur l'île de la Palma, aux Canaries, le Lézard géant Gallotia auaritae. On le croyait disparu depuis… 500 ans, lorsque l’île fut abordée par les premiers conquistadors !

 

Tous ces événements ne sont pas de simples curiosités zoologiques, puisqu’elles peuvent permettre la mise en place de mesures de protection permettant aux espèces concernées de retrouver un statut assez satisfaisant, comme le prouvent l’exemple du Wallaby et de la Talève takahé, qui, s’ils restent rares, ont été réintroduits avec succès sur divers sites australiens et néo-zélandais.

 

250px-Takahe_and_chick.jpg

 

Sources : http://www.slate.fr/lien/28215/especes-extinction-en-vie

http://www.birdlife.org/datazone/species/index.html?action=SpcHTMDetails.asp&sid=2929&m=0

http://www.birdlife.org/datazone/species/index.html?action=SpcHTMDetails.asp&sid=30105&m=0

http://www.birdlife.org/datazone/species/index.html?action=SpcHTMDetails.asp&sid=477&m=0

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gallotia_auaritae

http://www.iucn.org/about/work/programmes/species/news_events/?6093/Amphibians-Rediscovered-After-Decades-Lost-to-Science

 

Alexis Vernier

 

Illustration : Takahé de Nouvelle-Zélande, et son poussin.

Commenter cet article