INTERNATIONAL – La voiture électrique, l’avenir du transport dans les îles ?

Publié le par Le blog de l'écologie positive

United Nations

 

200px-Icone_Ile.svg.png

 

Le prix de l’énergie en général, et des carburants en particulier, sont un sujet de préoccupation pour les habitants de très nombreux pays. Ils le sont davantage encore dans les îles, qui sont le plus souvent dépendantes de sources d’énergie importées depuis des centaines ou milliers de kilomètres (en France, la Corse et l'Outre-Mer n’y font pas exception ; pour citer un exemple extra-européen, le gallon d’essence coûte 4,5 dollars à Hawaii, contre 3,85 dollars de moyenne aux Etats-Unis).

 

A ce titre, la voiture électrique peut devenir idéale pour les habitants des îles (dans la mesure où elles peuvent produire sur place leur propre énergie, avec l’éolien, l’hydrolien ou le solaire…), d’autant plus que les îles disposent d’autres atouts propices à ce mode de locomotion : une superficie souvent réduite (l’autonomie des véhicules est moins difficile à réaliser que dans de « grands » pays), et un secteur touristique souvent prépondérant dans l’économie locale (qui incite les habitants à accueillir les visiteurs dans un environnement propre).

 

Plusieurs îles et archipels se sont déjà engagés dans la voiture électrique : Hawaii (qui devrait compter plus de 14 000 véhicules électriques d’ici 2017), les îles Caïmans ou encore Ibiza (qui a accueilli les essais pour la Renault Twizy).

Et elle intéresse à moyen terme des Etats insulaires plus puissants, comme le Japon et Singapour.

 

Source : http://www.electricmotornews.com/news-ed-eventi/mercato/le-auto-elettriche-sono-ideali-per-le-isole

 

Alexis Vernier

 

Illustration Wikimedia Commons.

Commenter cet article