INDONESIE – Bandung carburera t-elle au tofu ?

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Indonezia

 

398px-Tofu-beijingchina.jpg

 

Si le tofu (fromage de soja) est un mets réputé pour ses qualités diététiques et courant sur les tables d’Asie, sa production est polluante puisqu’elle émet de grosses quantités de méthane dans l’air ; dans la ville de Bandung (Indonésie), où les usines rejettent les résidus de la fabrication de tofu dans les égouts ou les rivières, les émissions seraient de l’ordre de 300 000 mètres cubes par jour, participant au réchauffement climatique (le méthane est 20 fois plus puissant que le dioxyde de carbone sur cet aspect) et à une pollution locale (vapeurs d’acide sulfurique, irritant et désagréable à l’odeur) !

 

Une chercheuse de l’institut indonésien des sciences, Neni SINTAWARDANI, projette le recyclage de ces déchets en biogaz, une technique qui tend à se développer un peu partout dans le monde (de l’Europe à l’Afrique en passant par l’Amérique latine).

Ce biogaz pourra alimenter les réchauds des usines (il y a 500 fabricants de tofu à Bandung !) et éviter l’importation de pétrole ou d’autres carburants fossiles, et même alimenter en carburant certains véhicules.

En tout cas, le projet est bien accueilli par les décideurs de la communauté urbaine de Bandung, qui prévoient de l’étudier et de pousser les fabricants de tofu à arrêter de rejeter leurs déchets non traités.

 

Sources : http://www.consoglobe.com/indonesie-carburant-tofu-demain-cg

 

Alexis Vernier

 

Illustration : du tofu sur une table de Pékin (Chine).

Photo Andrew Lih / Wikimedia Commons.

 

P.S. Merci à Lucile B., qui m'a fait découvrir cet article.

Commenter cet article