FRANCE – Une ville pilote du développement durable dans le Pas-de-Calais

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

France

 

 

Les initiatives écologiques exemplaires à l’échelle nationale peuvent être lancées partout, quelque soit le niveau de prospérité économique ou l’état écologique du lieu où l’on se trouve.

La preuve par la ville de Loos-en-Gohelle, commune de l’ancien bassin minier du Pas-de-Calais, qui héberge près de 7 000 habitants.

 

Malgré un passé industriel lourd aggravé par la crise minière des années 1980 (le dernier puits de charbon a fermé en 1986), la municipalité a pris son destin en main, en réfléchissant à long terme sur ses politiques publiques, en concertation avec ses citoyens.

 

Le premier acte a en fait eu lieu dès 1990, bien avant que le développement durable s’inscrive dans les discours politiques et le langage courant, lorsque la commune a révisé son plan d’occupation des sols : il fallait s’occuper des anciens quartiers des mineurs, qui vivaient jusqu’à lors de manière autarcique, et avec un niveau de vie souvent bas (pas de voiture chez certains ménages). De plus, l’artificialisation des sols devait être évitée pour laisser l’eau de pluie s’infiltrer dans la terre. Il s’en est suivi la réalisation d’un chemin piétonnier et cyclable, réalisé en « végécol » (enrobé d’origine végétale) et en sable, permettant de relier les différents quartiers de ville.

 

D’autres programmes ont été mis en place dans les deux décennies qui ont suivi.

L’année 2000 a vu l’approbation d’une « charte du cadre de vie » qui inscrit le respect d’un certain nombre de règles dans le bâti (éco-construction, récupération des eaux de pluie)… et la création de zones naturelles protégées sur… les friches industrielles et les deux derniers terrils de la ville (ceux-ci faisant également partie de son patrimoine historique).

Plus tard, la mairie a développé une politique d’énergies renouvelables et d’abandon des pesticides dans les espaces publics, l’insertion de critères « éthiques » dans les marchés publics, et bien d’autres actions…

 

Par ailleurs, la commune a fait appel à la « démocratie participative » et aux initiatives des citoyens, ainsi qu’à une pédagogie visant à faire connaître les implications écologiques, économiques et sociales du développement durable.

Les habitants ont d’ailleurs développé à leur tour une implication et une expertise dans la gestion de l’environnement et le développement durable.

 

A l’heure actuelle, la ville de Loos-en-Gohelle cherche à « exporter » son savoir-faire dans d’autres municipalités.

 

Source : http://bonnesnouvellesenvironnementales.over-blog.com/article-loos-en-gohelle-ville-pilote-en-espoir-et-developpement-durable-67318989.html

 

D’autres belles initiatives de protection de l’environnement en Nord-Pas-de-Calais :

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-grande-synthe-capitale-de-la-biodiversite-59123827.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-bienvenue-a-la-foret-chez-les-ch-tis-61736380.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-des-nichoirs-a-cigognes-dans-le-pas-de-calais-66274374.html

 

Alexis V.

Publié dans Ecologie urbaine

Commenter cet article