FRANCE – Un grand cru de Bordeaux se met au bio

Publié le par Le blog de l'écologie positive

France

 

Pour la première fois, un grand cru classé de Bordeaux (Château Guiraud, dans le Sauternes) se verra apposer le logo « Agriculture biologique », signe d’une évolution dans une région qui était encore en retard par rapport à d’autres vignobles français, y compris en Aquitaine.

 

Le propriétaire, Xavier PLANTY, s’est engagé dans cette démarche depuis 1996 (suite à un ras-le-bol des traitements phytosanitaires et au décès par cancer d’un ami vigneron). Débutée sur 12 hectares, puis progressivement étendue sur les 100 hectares cultivés de la propriété, l’expérience a permis le retour de papillons et d’autres insectes disparus depuis de nombreuses années : un recensement entomologique a dénombré 635 espèces d’insectes (contre 200 dans une parcelle en viticulture « conventionnelle »). Mais aussi une régulation naturelle des ravageurs, de sorte que l’épandage d’insecticides a été terminé depuis 2004.


800px-Schwalbenschwanz_papilio_machaon.jpg

 

Une autre exploitation du Saint-Emilion, le Château Fonroque, certifiée « agriculture biologique » depuis 2006, organise des formations à la viticulture bio, protectrice de l’environnement mais aussi de la santé des vignerons.

 

La culture bio ne se limite pas aux aspects écologiques voire sanitaires : les traitements naturels permettent aux arômes du vin d’être plus prononcés.

 

Mais ce n’est pas tout : d’autres vignerons bordelais se (re-)mettent discrètement à des méthodes de culture biologique, et ceci sans rechercher le label : « il y en a qui font du bio et qui ne le disent pas », dit-on dans le syndicat des vignerons bio d’Aquitaine…

 

Source : http://www.20minutes.fr/article/886683/1er-grand-cru-certifie-bio-premiere-fois-signe-changement-bordeaux

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-les-qualites-de-la-viticulture-bio-reconnues-57967328.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-le-vin-bio-poursuit-son-essor-97850740.html

 

Alexis Vernier

 

Illustration : un Machaon (Papilio machaon).

Le passage à la viticulture bio a permis, sur les exploitations concernées, le retour d'insectes disparus depuis de nombreuses années.

Photo Bodow /  Wikimedia Commons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article