FRANCE – Trois îles sans rats en Nouvelle-Calédonie

Publié le par Le blog de l'écologie positive

France

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

 

 

 

 

 

Après les Fidji et de nombreuses autres îles du Pacifique, c’est au tour de plusieurs îles autour de la Nouvelle-Calédonie d’être délivrées des rats (qui sont souvent de graves déprédateurs pour les flores et les faunes fragiles des îles).

 

Trois îles du Nord-Ouest de la Nouvelle-Calédonie (dénommées « Table », « Double » et « Tiam’bouène »), d’une superficie totale de 37 hectares, viennent d’être débarrassées des Rats noirs (Rattus rattus) et des Rats du Pacifique (R. exulans) à l’issue d’une campagne menée depuis 2008 par la Société Calédonienne d’Ornithologie, avec le soutien de l’ONG Birdlife International et du département de la protection de la nature de Nouvelle-Zélande (pays très actif, et depuis longtemps, dans la lutte contre ce problème écologique).

 

Ces îles sont importantes pour diverses espèces d’oiseaux, notamment des oiseaux de mer, qui comptent parmi eux plusieurs espèces menacées : parmi celles-ci, plusieurs ont montré des signes de retour après l’éradication des rats.

Par exemple, la Sterne néréis (Sterna nereis), considérée comme « vulnérable » à l’échelle mondiale, s’est installée pour la première fois sur l’île Tiam’bouène en 2010, et la colonie compte 28 nids (pour un total de 130 couples sur toute la Nouvelle-Calédonie).

Autre nouvel arrivant, le Pétrel de Tahiti (Pseudobulweria rostrata), classé comme « quasi-menacé » s’est installé sur l’île de la Table en juillet 2011.

 

Tahitipetrel1.jpg

Une bonne nouvelle pour la biodiversité en France d’Outre-mer !

 

Source : http://www.birdlife.org/community/2011/09/rat-eradication-success-in-new-caledonia/

 

Alexis Vernier

 

Illustration : un Pétrel de Tahiti (Pseudobulweria rostrata).

Photo Wikimedia Commons.

Commenter cet article