FRANCE – Pour un football plus « vert »

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

France

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

 

 

 

 

 

Si le football, le sport le plus populaire en France, n’est pas toujours associé au respect de l’environnement, des pratiques plus écologiques apparaissent çà et là, notamment pour ce qui concerne les déplacements (des joueurs et des supporters) et les équipements sportifs.

 

Tel est le cas du covoiturage, pratiqué dans de nombreux clubs amateurs, mais qui fait aussi l’objet d’une campagne du Paris-Saint-Germain auprès de ses supporters.

L’équipe de Saint-Etienne compense quant à elle les émissions de CO2 liées aux déplacements de son équipe professionnelle en finançant des projets écologiques dans les pays du Sud.

 

Le passage du gazon naturel aux pelouses artificielles permet aussi d’économiser de grandes quantités d’eau (une pelouse artificielle consomme 63 fois moins d’eau sur son cycle de vie qu’une pelouse en gazon naturel, une économie à prendre en compte quand on sait qu’en France, l’arrosage des stades de football consomme autant d’eau que 2 millions de Français !), mais aussi du chauffage (exigé pour entretenir les gazons naturels en hiver).

Nancy et Lorient sont passés au gazon artificiel il y a un an, Châteauroux devrait prochainement les imiter, et, à Nancy, l’installation du synthétique a fait chuter la facture de fioul de 70 000 à 0 euros.

 

Quant aux équipementiers (dont les pratiques sont souvent dénoncées par les ONG), ils adoptent petit à petit des modèles de maillots fabriqués à partir de coton bio et de plastique recyclé, c’est par exemple le cas des maillots Nike de l’équipe de France.

Adidas envisage aussi de se convertir au coton équitable d’ici 2018.

 

En-dehors des clubs professionnels, le football inspire aussi bien des progrès sociaux et environnementaux, par exemple avec la création d’un ballon qui produit de l’énergie, ou bien avec la construction de réseaux de transports publics désenclavant des bidonvilles à l’occasion d’une compétition sportive.

 

 

600px-Soccer ball.svg


 

Source : http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Le-football-n-est-pas-encore-un-champion-de-l-ecologie-mais-il-s-entraine/%28theme%29/

 

Alexis Vernier

Commenter cet article