FRANCE – La Corse et l’Outre-Mer en pointe pour les énergies renouvelables

Publié le par Le blog de l'écologie positive

France

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

 

 

 

 

 

D’après EDF, les énergies renouvelables représentent 25 % de la production d’électricité en Corse et en Outre-Mer, ce qui est supérieur à la moyenne nationale, mais aussi à la moyenne de l’Union européenne.

Parmi ces différentes énergies, l’hydraulique est surtout présent en Corse, à la Réunion et en Guyane (il fournit les 2/3 de l’électricité guyanaise), la géothermie en Guadeloupe, la biomasse (combustion de la bagasse, un déchet de la canne à sucre) à la Réunion et en Guadeloupe, l’éolien et le solaire un peu partout.

Après les divers exemples étrangers cités dans ce blog, voici une illustration française du potentiel énergétique dont les nombreuses îles peuvent bénéficier s’il est valorisé de manière appropriée, réduisant d’autant la dépendance au pétrole et au fuel importés.

 

800px-Rainbow_over_the_house_in_the_sugar_cane_fields.JPG

Sources : http://sei.edf.com/nos-energies/developper-les-energies-renouvelables-47793.html

http://www.decouplage.org/article-la-part-d-energies-renouvelables-developpee-en-corse-et-en-outre-mer-est-superieure-aux-moyennes-fr-93772263.html

 

Alexis Vernier

 

Illustration : arc-en-ciel sur les champs de canne, à la Réunion (photo B. Navez / Wikimedia Commons). La canne à sucre produit un combustible, la bagasse.

Commenter cet article