FRANCE - L'agriculture bio ne connaît pas la crise

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

France

 

Dans un contexte de crise de l’économie en général, et de l’agriculture en particulier, le « bio » connaît une progression inédite et apporte une belle note d’espoir pour ces professions.

Au cours de la seule année 2009, près de 3.800 nouvelles exploitations bio ont été créées, portant le total national à 16.446 exploitations agricoles bio couvrant 677.513 hectares de terres (soit l’équivalent d’un grand département).

Cela représente également 3,14% des exploitations françaises et 2,46% de la superficie agricole utile de la France métropolitaine.

La superficie des surfaces « en conversion » de l’agriculture conventionnelle à l’agriculture biologique a quant à elle quasiment doublé (+ 86%) en 2009 par rapport à l’année passée.

 

Economiquement, le marché du « bio » représente 3 milliards d’euros en 2009 (soit quasiment le double de sa valeur en 2005, qui était alors de 1,6 milliards d’euros). Il emploie plus de 25.000 personnes.

Malgré des prix plus élevés que les produits conventionnels dans les grandes surfaces, le « bio » entre progressivement dans les mœurs des Français.

Et il est même de plus en plus présent dans la restauration collective. En 2010, 40% des restaurants collectifs proposent, au moins de temps en temps, des produits bio dans les repas. 13% de ceux-ci servent des produits ou ingrédients bio tous les jours.

 

Pour des raisons à la fois financières et éthiques (respect du producteur, du consommateur, de l’économie locale et de l’environnement), les agriculteurs biologiques français délaissent souvent les circuits de la grande distribution, et commercialisent de plus en plus leurs productions au moyen des « circuits courts » (vente directe, paniers bio…).

 

Sources :

http://www.agencebio.org/upload/pagesEdito/fichiers/DPPtpsBIOval190510.pdf

www.lespaniersduvaldeloire.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article