FRANCE – « Chasse au gaspi » et nouveaux modes de consommation

Publié le par Le blog de l'écologie positive

France

 

Avec la crise économique, les Français sont de plus en plus nombreux à faire « la chasse au gaspillage », comme l’indique un article récent du « Figaro ».

Motivés par le maintien du pouvoir d’achat mais aussi les idéaux écologiques, ils font appel à de plus en plus de méthodes, où les vieilles recettes des grands-parents côtoient les opportunités fournies par Internet et autres réseaux sociaux.

 

Au palmarès de ces techniques, l’on observe un retour du don entre particuliers, stimulé par des sites Internet comme freecycle.org et donnons.org. Isabelle GEIST, modératrice sur ce dernier site, explique : « Avec la baisse du pouvoir d’achat, nos membres recherchent une façon alternative de consommer, et veulent donner une seconde vie aux objets au lieu d'inonder les déchetteries ».

Et les sites de vente comme « Ebay » permettent aussi à l’Internet de devenir un grand « vide-grenier virtuel ».

Quelques associations humanitaires comme Oxfam essaient (timidement) d’introduire des librairies et friperies d’occasion, comme à Lille et Paris, selon le principe des « charity shops », bien connu en Angleterre mais encore confidentiel en France.

 

De même, le « fait maison » (cuisine, tricot…) n’est désormais plus « ringard » comme il pouvait l’être il y a 20 ou 30 ans ; il fait même l’objet de diverses émissions télévisées.

 

Le développement du covoiturage et de systèmes analogues (par exemple pour le transport de marchandises) attestent aussi de l’évolution des modes de consommer.

 

De nombreux consommateurs privilégient aussi les produits locaux (« locavorisme ») notamment dans le domaine alimentaire, autant pour défendre l’économie de leur région que pour protéger leur environnement (depuis les paysages ruraux jusqu'au « bilan carbone »).

Certaines régions (Bretagne, Auvergne, etc…) développent même une politique de promotion des produits fabriqués sur leur sol.

 

Enfin, certains consommateurs préfèrent réparer ou faire réparer TOUS leurs objets hors d’usage, par exemple les rasoirs électriques ou les verres cassés !

Sophie LEMP, rédactrice de l’ouvrage « Tout réparer à Paris », se réjouit de voir les jeunes générations s’intéresser au recyclage et prédit même la mort du « prêt-à-jeter » !

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-etats-unis-l-ecofrugalite-nouvel-american-way-of-life-87377167.html

 

Alexis Vernier

Commenter cet article

Claude 15/03/2012 10:47

Oui il y a aussi l'utilisation d'appareils ménagers qui consomment moins comme des aspirateurs écolos etc...