FRANCE - Bimby, vous connaissez ?

Publié le par Le blog de l'écologie positive

France Flag

 

389px-House.svg

 

Encore mal connue, la démarche Bimby est une voie alternative pour densifier l'habitat à partir des quartiers pavillonnaires, appréciés du public français mais fréquemment dénoncés par les écologistes pour leur bilan énergétique souvent médiocre (dépendance à la voiture, bâtiments énergivores) et la consommation d'espaces agricoles et naturels qu'ils occasionnent, ou ont occasionné depuis le milieu du 20ème siècle.

 

Cette démarche consiste, pour un propriétaire, à vendre une partie de son terrain pour y faire construire (d'où l'acronyme "Bimby", à partir de l'anglais "Build In My BackYard") et donc faciliter l'accès au logement à d'autres personnes.

La vente de terrains permet aussi de libérer de la trésorerie pour le propriétaire et faciliter des projets : logement pour un enfant, une personne âgée, etc...

La démarche permet aussi de tisser du lien social et coûte moins à la collectivité (pas de voirie nouvelle à aménager).

"Il y a un intérêt convergent entre l’individuel et le collectif dans un contexte de pression foncière", explique David MIET, conseiller en urbanisme.

 

Avec un parc de 19 millions de maisons en France, il suffirait qu'1 propriétaire sur 100 s'engage dans cette démarche pour libérer 190.000 terrains à bâtir.

 

Une vingtaine de communes de différentes régions (Auvergne, Bretagne, Vendée... et région parisienne) se sont déjà engagées dans cette démarche, qui suppose notamment une adaptation de la règlementation d'urbanisme (PLU, etc...).

 

Source : http://midionze.com/mode-de-vie/habitat/bimby-densite-urbaine-tissus-existants/

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-vers-un-indice-de-la-consommation-collaborative-102914941.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-des-hameaux-d-habitat-groupe-participatif-a-chevaigne-ille-et-vilaine-106547593.html

 

Alexis VERNIER

 

Illustration barretr / Wikimedia Commons.

Commenter cet article