FRANCE - 42 magasins "Leclerc" bretons mettent fin à la vente de pesticides

Publié le par Le blog de l'écologie positive

France Flag

 

Ville sans pesticides

 

Les 42 magasins "Leclerc" de la coopérative bretonne Scarmor arrêteront la vente de pesticides dans leurs rayons d'ici cet automne, une première dans la grande distribution française.

La coopérative entend accompagner le consommateur dans cette démarche et former le personnel aux méthodes de jardinage écologiques "alternatives".

L'écart de prix entre les pesticides et les produits plus "naturels" devrait être progressivement réduit, notamment au moyen d'achats en volume plus important.

L'initiative pourrait être étendue ultérieurement à d'autres régions.

 

Bien que le volume de pesticides répandu par les jardiniers amateurs soit inférieur à 5% du total national et que la grande majorité d'entre eux ait conscience des risques sanitaires et environnementaux des pesticides, 44% en utilisent encore.

L'Etat entend réduire de 50% l'usage des pesticides sur la période 2008-2018 (Plan Ecophyto), et de nombreuses collectivités publiques se sont par ailleurs engagées dans des démarches d'abandon des pesticides dans l'entretien de leur voirie et de leurs espaces verts (opération Zéro Pesticide, etc...).

 

Source : http://www.finances.net/infos/actions/42-magasins-bretons-E--Leclerc-mettent-fin-%C3%A0-la-vente-de-pesticides-446881

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-un-site-et-un-guide-pour-des-jardins-sans-pesticides-67439610.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-des-collectivites-franciliennes-engagees-dans-la-demarche-zero-pesticide-102467364.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-objectif-zero-pesticide-en-languedoc-roussillon-100773738.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-belgique-zero-pesticide-gagne-l-outre-quievrain-101454392.html

 

Alexis Vernier

 

Illustration : panneau "zéro pesticides" à Orléans (France).

Photo Alexis Vernier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article