ETATS-UNIS – Des économies d’eau, même à Las Vegas

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

United States of America(USA)

 

 

L’écologie touche toutes les villes de la planète, même les plus mauvaises élèves en la matière ! La ville de Las Vegas, une des cités étasuniennes les gourmandes en eau (du fait des golfs, piscines privées et centres touristiques et d’une forte croissance démographique motivée par l’appel du soleil) bien qu’elle soit plantée au milieu du désert, en est ainsi venue à limiter sa consommation d’eau.

Certes, depuis les années 1950, les eaux usées étaient déjà recyclées et renvoyées dans le réservoir Mead, où elles pouvaient être réutilisées par la ville. Mais, face à une sécheresse accrue dans la région, il a fallu limiter l’arrosage des pelouses et jardins, qui consomme près de la moitié de l’eau utilisée par la ville.

L’agence de l’eau du coin a décidé de réprimer les fuites et l’arrosage en-dehors des heures autorisées, de limiter les surfaces de pelouses autour des nouvelles constructions, mais aussi de promouvoir les jardins secs, à base de cailloux et de cactus, en fin de compte plus adaptés à l’environnement local qu’un green anglais. Désormais, tous les paysagistes de la ville proposent la réalisation de jardins économes en eau : ils n’étaient que 3 à la fin des années 1990.

En conséquence, la consommation totale de la ville est passée de 400 millions à 323 millions de mètres cubes entre 2002 et 2008, et ce malgré l’arrivée de 400 000 nouveaux habitants. Même si, bien entendu, les efforts ne doivent pas s’en arrêter là.

 

Source : Geo, n° 381, novembre 2010, Las Vegas au régime sec, Michèle Aulagnon-Ponsonnet.

 

Alexis Vernier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article