EQUATEUR – « Résurrection » d’une tortue, 150 ans après

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Ecuador

 

 

Aux Galapagos, la Tortue géante Chelonoidis elephantopus de l’île Floreana était supposée éteinte depuis 150 ans… du moins le croyait-on, car les scientifiques modernes n’avaient jamais pu voir cet animal vivant.

Elle vient pourtant de faire sa réapparition, détectée dans l’ADN de tortues hybrides par des spécialistes de l’Université de Yale (Etats-Unis), au sein d’une population de Tortues d’une espèce voisine (C. becki) vivant sur une autre île (Isabela), avec un effectif de 7 000 spécimens (probablement les descendants de spécimens apportés par des marins, pirates ou baleiniers).

Sur un échantillon de 1 669 tortues, 84 présentaient un génome très proche de C. elephantopus.

La présence de génomes hybrides, parfois sur des spécimens très jeunes (moins de 15 ans, pour une longévité estimée à 150-200 ans) ne peut s’expliquer que par la survivance de parents appartenant à l’espèce C. elephantopus.

C’est la première fois qu’une espèce de faune sauvage est redécouverte par des analyses génétiques.

De plus, et même si les chercheurs ne parvenaient pas à retrouver des spécimens vivants de C. elephantopus, des reproductions ciblées entre tortues hybrides (par exemple dans des centres de conservation) pourraient véritablement ressusciter l’espèce !

 

 

543px-Geochelone nigra

 

Sources : http://www.20minutes.fr/article/855902/espece-tortue-croyait-eteinte-reapparait-galapagos

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/zoologie/d/aux-galapagos-une-tortue-disparue-reparait-apres-150-ans_35930/

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-equateur-du-cafe-bio-pour-sauver-les-galapagos-78221956.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-nouvelle-liste-du-patrimoine-mondial-de-l-unesco-la-reunion-et-les-galapagos-a-l-honneur-56813842.html

 

Alexis Vernier

 

Illustration : un spécimen d'une des dix espèces de Tortues géantes des îles Galapagos.

Photo : Scientific Longevity. Parthasarathy H, PLoS Biology Vol. 3/11/2005, e409 http://dx.doi.org/10.1371/journal.pbio.0030409

Commenter cet article