EGYPTE – Quand les insectes témoignent de la résilience d’une civilisation…

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

Egypt.png

 

Les anciens Egyptiens considéraient le scarabée comme un symbole d’éternité… Et ils avaient raison !

Cinq millénaires plus tard, des restes fossiles d’insectes peuvent témoigner de la résilience et de la capacité d’adaptation de ce peuple à des changements climatiques brutaux.

Les paléo-entomologues ont en effet découvert, dans les déserts du Centre et du Sud du pays, des vestiges d’insectes typiques des vergers. Leur présence témoignerait d’un environnement fertile et humide dans les premiers temps de la civilisation égyptienne, qui se serait ensuite aridifié.

 

Au-delà de la curiosité archéologique, un autre enseignement de cette découverte est que, non seulement le peuple égyptien a survécu à ce drame climatique, mais il a réussi a fonder et à perpétuer une des civilisations les plus brillantes au monde.

Comme l’affirme Yahia Shawkat, de l’université américaine du Caire, "Pendant 3.000 ans, des générations ont subi dans cette région des inondations, des tsunamis, des tremblements de terre, des effondrements de terrain, mais ont réussi non seulement à survivre, mais à créer l'une des plus formidables civilisations".

Une meilleure connaissance de l’histoire de ce peuple permettrait de comprendre comment il est parvenu à surmonter cette catastrophe, mais aussi de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour surmonter le changement climatique en cours, en Egypte et ailleurs.

 

Source : http://www.rtbf.be/info/articles/changements-climatiques-legypte-revisitee-par-la-geoarcheologie

 

Alexis Vernier

 

 


Note : la paléo-entomologie est une des disciplines scientifiques les plus efficaces pour connaître l’environnement des temps historiques voire de la préhistoire, étant donné que la plupart des insectes sont étroitement associés à un certain type d’environnement et de végétation.

 

Publié dans Sciences (divers)

Commenter cet article