Citation du 20 juin 2012

Publié le par Le blog de l'écologie positive

"Le péril majeur aujourd'hui ne réside pas dans la dégradation de l'environnement, mais dans la démission de l'homme et de sa pensée, à laquelle contribue, voire invite l'écologisme, en cultivant la nostalgie d'un passé "naturel" qui n'a jamais existé ou, à l'inverse, en imaginant des scénarios futurs tous plus catastrophiques les uns que les autres, renforçant en fin de compte le sentiment d'impuissance."

 

(Nicole Jetté Soucy, philosophe et avocate québécoise)

Commenter cet article