CHINE - Les ailerons de requins et le thon rouge bannis des dîners officiels à Hong Kong

Publié le par Le blog de l'écologie positive

China-Flag.png

 

800px-Carcharhinus amblyrhynchos palau

 

Le gouvernement de Hong Kong [qui est à l'heure actuelle un des principaux marchés au monde pour les ailerons de requins] vient d'annoncer que les ailerons de requins et le thon rouge ne seront plus servis dans les dîners officiels.

 

Au-delà du caractère emblématique de la mesure, cette décision dénote une certaine disgrâce des ailerons de requins, un mets qui a eu une histoire complexe dans le monde chinois : consommé par l'élite à partir de la dynastie Sung (960-1279 de l'ère chrétienne) et très prisé à l'époque Ming (XVème siècle et au-delà), il a été très mal vu au temps de Mao (contraire à l'idéologie de frugalité de l'époque), avant d'être "réhabilité" avec le retour au capitalisme dans les années 1980.

Avec l'écologie, les ailerons de requins seraient-ils à nouveau passés de mode ?

 

Le bannissement progressif des ailerons de requins en Asie est une tendance qui ne se limite pas à la Chine "populaire" : Taïwan a interdit le shark finning en 2012, tandis que plusieurs hôtels, restaurants et chaînes de grande distribution (dont le groupe Carrefour) ont arrêté la vente de ces produits dans cette partie du monde.

 

Source : http://www.bfmtv.com/planete/hong-kong-ne-servira-plus-dailerons-requins-aux-diners-officiels-602412.html

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-union-europeenne-le-parlement-interdit-le-shark-finning-112814563.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-honduras-refuge-en-eaux-profondes-107387468.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-australie-et-palau-le-requin-qui-valait-2-millions-73239078.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-indonesie-une-reserve-marine-pour-les-requins-61256514.html

 

Alexis V.

 

Illustration : un Requin gris de récif (Carcharhinus amblyrhynchos) à Palau.

Photo Juuyoh Tanaka / Wikimedia Commons. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article