CHILI – Salade d’algues au menu ! (AVEC VIDEO)

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Chile

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

 

 

 

 

 

Aliment traditionnel dans certaines cuisines (notamment en Asie), les algues sont beaucoup plus rares et méconnues dans la nourriture des Occidentaux (à part dans quelques préparations comme l’agar-agar) alors qu’elles ont bien des qualités sur le plan de la nutrition et de la santé (riches en protéines, vitamines, fibres, elles facilitent entre autres le fonctionnement des glandes endocrines, la circulation du sang et l’élimination des toxines).

 

Cochayuyo_-_edit.JPG

En Patagonie chilienne, les algues, qui étaient abandonnées depuis quelques temps dans la gastronomie locale, connaissent actuellement un retour en grâce.

Les pêcheurs et les restaurateurs de la région ont récemment reçu, de la part de l’Université de Magallanes, des formations destinées à faire connaître les algues, à apprendre à les cuisiner et à les exploiter sans menacer leur développement.

L’initiative a reçu le soutien des professionnels du tourisme de la région dont l’identité et la culture sont très tournées vers la mer et le monde antarctique, et apporte par ailleurs un complément de revenus utile aux pêcheurs d’oursins et de crustacés.

 

Située à l’extrême Sud du Chili, la région du détroit de Magellan est très riche en algues : 300 espèces de macro-algues vivent autour des 40 000 kilomètres de côtes (!!!) bordant le détroit.

Les espèces les plus appréciées sont localement dénommées luche, cochayuyo, huiro et carola.

 

Voir ici une recette à base de cochayuyo :

 


 

Bon appétit ! Que aproveche !


Sources : http://www.elpinguino.com/noticias/116665/Macroalgas_subantrticas_Oportunidad_para_turismo_gastronmico.html

http://www.greenetvert.fr/2011/10/13/a-table-les-algues-sont-servies/35427

 

Alexis Vernier

 

Illustration : l'algue cochayuyo sur un marché chilien.

Photo G. Küppers / Wikimedia Commons.

Commenter cet article