CHILI – Le cactus, nouvelle source d’énergie

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

Chile.png

 

 

Au Nord du Chili, les figuiers de Barbarie (Opuntia sp.) font partie des rares végétaux parvenant à résister aux conditions extrêmes du désert d’Atacama, un des lieux les plus arides du monde.

 

 

800px-CACH-Opuntia_7a406ab2183c41fa85cc8c870ad84651.jpg

 

Mais la culture de cette plante très peu exigeante permettra peut-être de fournir de l’énergie aux populations des déserts et semi-déserts des Amériques (le Mexique, le Pérou… sont aussi concernés)*, sous forme de biomasse.

 

Des chercheurs de l’Institut de Biotechnologie et de l’Université Mayor ont entrepris de produire de l’électricité avec la biomasse des cactus ; d’après Alexis Vega, coordinateur du programme, il suffirait de 150 hectares de cultures pour générer 1 mégawattheure (assez pour alimenter en électricité 6 000 maisons), ce qui représenterait un rendement supérieur à celui de toute autre mode de production d’énergie en zone aride (y compris le solaire et l’éolien).

Le prix du mégawattheure produit avec les cactus serait de 35 dollars environ, ce qui représente un coût très inférieur à celui des carburants fossiles (pétrole, gaz, charbon).

 

La croissance rapide de cette plante permet au moins 2 récoltes annuelles sous le soleil chilien.

Par ailleurs, les sous-produits du figuier de Barbarie sont très riches en nutriments et peuvent fertiliser les sols ; l’équipe projette de produire 40 tonnes de matière sèche à l’hectare d’ici 2013).

 

Cette forme de biomasse présente aussi l’avantage de ne pas concurrencer les surfaces dédiées aux cultures alimentaires (et donc de ne pas avoir d’impact sur les prix des denrées alimentaires) et/ou les forêts, comme c’est le cas des principales cultures d’agrocarburants (maïs, colza, huile de palme, etc…).

 

La construction de deux centrales de 1,5 mégawatts chacune est prévue pour 2013 au Chili, pays qui encourage désormais la production d’électricité à partir de sources renouvelables non conventionnelles (avec un objectif de 10 % dans les centrales du pays d’ici 2024), dans le cadre de son plan global de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

Sources : http://www.lanacion.cl/cactus-produciran-electricidad-y-energia-limpia-en-copiapo/noticias/2011-04-08/154417.html

http://www.greenetvert.fr/2011/05/04/le-cactus-la-source-d%E2%80%99energie-des-deserts/17846

 

Alexis V.

 

* Rappelons que le figuier de Barbarie est une espèce à fort potentiel invasif, ce qui rend hasardeux les essais hors du continent américain.

 

Illustration : un cactus Opuntia. Photo Wikimedia Commons.

Publié dans Energies

Commenter cet article