CHILI – Capter l’énergie d’une décharge publique

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

Chile

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64

adobe-plume-photoshop-icone-7001-64


 

 

 

 

 

 

Recycle_can.png

 

 

La commune de Tiltil, près de Santiago, se dotera prochainement d’une centrale de biogaz captant le méthane émis par les déchets de sa décharge municipale. Le gaz alimentera 9 turbines électriques de 1,4 mégawatt chacune, l’ensemble permettant de fournir en électricité 70 000 habitants.

Et le projet final prévoit la construction de 11 turbines supplémentaires, ce qui permettrait d’alimenter au total 200 000 habitants en électricité.

L’électricité sera envoyée à Santiago au moyen d’un câble de 21 km.

 

La centrale a été financée avec des crédits carbone accordés à des pays comme l’Espagne et le Japon, dans le cadre du Protocole de Kyoto.

 

Cette forme de valorisation des déchets organiques présente l’avantage d’empêcher les rejets de méthane dans l’atmosphère, ce gaz étant 21 fois plus puissant que le dioxyde de carbone en termes d’émissions de gaz à effet de serre.

Elle intéresse de plus en plus les collectivités et les entreprises à travers le monde.

Bien évidemment, l’on pense aux déchets ménagers, ou encore aux résidus de l’industrie agroalimentaire ou agroforestière ; et chez les voisins argentins, ce sont même les crottes de chiens qui suscitent l’intérêt des chercheurs !

 

Sources : http://diario.latercera.com/2011/07/27/01/contenido/santiago/32-77945-9-inauguran-la-primera-planta-que-genera-electricidad-con-la-basura-de.shtml

http://www.greenetvert.fr/2011/08/11/les-poubelles-une-source-denergie-inepuisable/28938

 

Alexis Vernier

 

Illustration Wikimedia Commons.

Publié dans Energies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article