CHEZ VOUS - Recyclage "maison" avec le lombricompost ! (MAJ du 28/06/14)

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

 

Recyclez vos déchets ménagers chez vous… avec le lombricompost !

 

Dérivé du compostage « classique », le lombricompostage est un procédé qui permet le recyclage des déchets organiques sans le passage par la fermentation, les détritus étant directement transformés en compost par l’action des lombrics (ou « vers de terre »).

S’il est de plus en plus utilisé en agriculture et industrie, il peut aussi être pratiqué à l’échelle domestique, y compris dans un petit jardin voire un appartement.

 

Le lombricompostage nécessite l’élevage d’une ou deux espèces de lombrics du genre Eisenia (« vers gris » et « rouges de Californie ») dans un bac, placé à l’intérieur ou à l’extérieur : les bacs vendus dans le commerce sont souvent onéreux, mais ils peuvent être remplacés par une vieille poubelle, des caisses en bois ou plastique, ou même des boîtes en polystyrène expansé comme celles qu'on peut trouver dans les poissonneries (taille variable selon le volume de déchets attendus) ! Les bacs doivent être empilés, avec des trous (de 6 à 8 mm pour un bac plastique ordinaire, l'épaisseur d'une boîte de conserve pour un bac en polystyrène) pour faire passer les vers de l'un à l'autre, les déchets seront déposés dans le bac du dessus qui sera recouvert d'un grillage (pensez à intervertir les bacs de temps en temps pour faciliter la décomposition des déchets, pour ce qui est des bacs plastiques). Le bac de dessous recueillera le "thé de compost" ou "thé de vers", un liquide pouvant être utilisé comme engrais (à diluer dans de l'eau à raison d'un dosage de 1/10).

Si le bac est placé à l’extérieur, il est conseillé de placer du carton imbibé d’eau au fond du bac (cela recrée l’humus et empêche les vers de mourir de froid pendant l’hiver).

Un ménage de 2 personnes, produisant en moyenne 500 grammes de déchets organiques par jour, nécessite un bac de 60x60x30 cm et 250 grammes de vers.

Il est préférable de ne pas trop charger le bac pendant les 2 ou 3 premières semaines d’installation des vers, le temps qu’ils s’adaptent à leur nouvel environnement.

Les vers acceptent les épluchures diverses et le marc de café (filtre compris) mais n’aiment pas les restes de viande, les produits laitiers et les agrumes. Les déchets de table peuvent être complétés avec un peu de matières cartonnées : les vers les mangent et y trouvent un milieu pour se reproduire (!). Surtout, l’apport en carton permet d’équilibrer le rapport carbone/azote de l’humus, empêchant le développement de mauvaises odeurs.

Pour éviter le développement des mouches, il est recommandé de couvrir le bac composteur, par exemple avec un linge ou moustiquaire.

Les vers se reproduisent très vite et leur remplacement n’est pas nécessaire dans des conditions normales.

 

Ce procédé permet le recyclage de 30% des déchets que produit un ménage français, la diminution équivalente du volume d’ordures ménagères et la production d’un engrais naturel pour les végétaux.

 

Pour en savoir plus, voir ici (source) : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2505_lombricompostage_dechets_alimentaires.php

http://www.terraeco.net/compost-d-appartement,50414.html

Articles liés : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-espagne-miam-des-larves-de-mouches-pour-eliminer-les-dechets-77622300.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-union-europeenne-recycler-ses-dechets-de-fa-on-insolite-103493622.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-inde-un-campus-presque-sans-dechets-73581583.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-du-compostage-collectif-a-toulouse-84944540.html

 

Alexis Vernier

Article original publié le 17 septembre 2010

Photo Mathijs ROMANS / WIkimedia Commons.

 

 

Commenter cet article