CHEZ VOUS – Des toilettes sèches à compost, pourquoi pas ?

Publié le par Le blog de l'écologie positive

800px-Composting_toiletFranceAlsace.jpg

 

Pour ceux qui habitent à la campagne*, le site www.terrevivante.org propose un plan de toilettes sèches à compost, qui permet de valoriser ses excréments tout en économisant 40 litres d’eau par jour et par personne.

 

Cette forme de toilettes vieille comme le monde (ou presque) nécessite une aire de compostage ombragée composée de plusieurs bacs à même le sol et de panneaux de bois raboté, proche d’un tuyau d’arrosage et approvisionnée en sciure ou en broyat de bois.

Le cœur du dispositif est un seau de 20 à 40 litres, en métal ou en plastique. Ce seau est recouvert par un siège cubique en bois, avec un abattant.

Il faut aussi prévoir quelques accessoires : deux charnières, deux poignées et quatre patins, une réserve à sciure/broyat et un récipient pour la verser (boîte en plastique, demi-noix de coco…), ainsi qu’un rouleau de papier et éventuellement une boîte spéciale pour les serviettes hygiéniques.

 

Une fois la toilette montée, 3 à 5 cm de sciure doivent être déposés au fond du seau, puis chacun est invité à recouvrir ses excréments avec de la sciure ou du broyat, à raison de 2 fois le volume du récipient, et éventuellement du papier toilette.

Lorsque le seau est plein (1 fois par semaine pour une famille de 4 personnes), il faut le transporter avec des gants et un couvercle jusqu’à l’aire de compostage.

 

Le contenu du seau peut être composté et il est utilisable au bout d’1 an et demi à 2 ans.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez lire la fiche complète ici : www.terrevivante.org/198-toilettes-seches-a-compost.htm

 

Lire aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-le-pipi-et-le-caca-vont-sauver-le-monde-102284869.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-tuvalu-des-toilettes-seches-contre-le-manque-d-eau-101603843.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-kenya-les-toilettes-a-peut-rapporter-gros-video-91816331.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-afrique-du-sud-une-ville-rachete-l-urine-de-ses-habitants-60652087.html

 

Alexis Vernier

 

* Pour des raisons d’hygiène assez évidentes, le système ne peut être transposé tel quel en ville. Il existe cependant des projets visant à introduire le recyclage des excréments humains en milieu urbain !

 

Illustration : des toilettes sèches publiques au bord d'un chemin, en Alsace.

Photo Lamiot / Wikimedia Commons.

Publié dans Et chez vous...

Commenter cet article