CHEZ VOUS – Conseils pour un réveillon écolo

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

Les fêtes de fin d’année approchent, et avec elles les réveillons.

Pourquoi ne pas offrir un menu « écolo » à vos invités ?

La fédération « France Nature Environnement » propose quelques astuces pour faire un réveillon respectueux de la planète, en privilégiant les produits locaux et de saison, mais en tenant aussi compte de la production de déchets, de l’impact sur les paysages et des retombées pour les économies locales :

 

Préférer la truite élevée en France au saumon fumé, souvent importé d’Europe du Nord voire du Chili (note personnelle : il existe aussi du saumon élevé en France, j’en ai déjà mangé et c’est très bon) ;

En plat de résistance, servir de la volaille (préférer des oiseaux élevés sans antibiotiques) ou même du bœuf (si c’est de la « vache de réforme », c’est-à-dire une vache laitière qui a « amorti » son carbone avec la production de lait) ; éviter le veau et l’agneau.

Prendre des légumes de saison (panais, potimarron, châtaignes…) comme accompagnement.

Pour le dessert, préférer un gâteau aux fruits de saison (pommes, poires…) plutôt qu’avec des fruits frais importés (notamment la fraise, très fragile et souvent importée de l’hémisphère Sud en cette période de l’année).

 

Ces « trucs » permettent d’alléger considérablement le bilan écologique de votre réveillon (jusqu’à 5 fois moins de CO2 et 10 fois moins d’emballages, et… un soutien à l’économie agricole locale).

Le budget est plus léger aussi : un menu « écologique » (avec truite fumée, filet de bœuf, et tarte aux poires) préparé par FNE a coûté 17,17 euros par personne, contre 23,73 euros pour un menu plus « conventionnel » (avec saumon fumé, chapon et charlottes aux fraises) ; les deux menus ont été élaborés à partir de produits achetés dans un hypermarché à Paris.

 

Source : http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Truite-boeuf-poires-plutot-que-saumon-chapon-fraises-menu-ecolo-de-Noel/%28theme%29/277

 

Alexis Vernier

Publié dans Et chez vous...

Commenter cet article