AUTRICHE – Le choix de l’indépendance énergétique, sans nucléaire

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Austria

 

Si l’Autriche (qui a refusé par référendum l’énergie nucléaire sur son propre territoire depuis 1978) continue à importer de l’électricité produite par les centrales nucléaires de plusieurs pays voisins (République tchèque, Slovénie…), elle s’est fixée l’objectif d’assurer son autonomie énergétique avec les « seules » énergies renouvelables… dans la discrétion totale si on la compare au refus du nucléaire affiché par l’Allemagne (une grande puissance industrielle, il est vrai) et d’autres pays dans le sillage de la catastrophe de Fukushima.

Les objectifs sont multiples : s’affranchir de la dépendance aux énergies fossiles, sécuriser l’approvisionnement énergétique du pays, relancer l’économie et l’emploi, et bien sûr préserver l’environnement.

La fin de l’importation d’énergie d’origine nucléaire (dont la part est elle-même en diminution dans le bouquet énergétique autrichien, elle ne représente plus que 4 % de celui-ci), demandée par Greenpeace et les Amis de la Terre, est également en discussion. Elle permettrait, par ricochet, de mettre hors service les centrales nucléaires des pays voisins, par défaut d’utilité économique [note personnelle : cette mesure ne peut se justifier qu’à la condition que des alternatives énergétiques soient mises en place et soutenues dans les pays concernés comme la République tchèque et la Slovénie].

 

Aujourd’hui, l’Autriche couvre 65,3 % de sa consommation d’électricité, et 30,8 % de sa consommation totale d’énergie (taux en hausse de 5 % depuis 2009) avec les énergies renouvelables (principalement le bois et l’hydroélectricité, normal dans ce pays alpin).

Sur le plan économique, le marché des énergies renouvelables a affiché en 2010 une croissance de 5 % par rapport à 2009 (en pleine période de crise financière !).


800px-Klauser_Staumauer.jpg

 

Si le choix autrichien n’est peut-être pas immédiatement transposable à tous les pays, il a le mérite d’exister et de prouver que l’indépendance à l’égard des combustibles fossiles et du nucléaire est réalisable en Europe, et ce au cœur d’un réseau énergétique étroitement interconnecté.

 

Source :

http://www.novethic.fr/novethic/ecologie,energies,nucleaire,l_autriche_vise_independance_energetique_grace_energies_renouvelables,136689.jsp

 

Alexis Vernier

 

Illustration : un barrage en Autriche.

Photo Christoph Waghubinger / Wikimedia Commons.

Commenter cet article