Allez les vers ! Un lombricomposteur chez moi

Publié le par ecoloptimiste.over-blog.com

Bon, après toutes ces nouvelles d’un peu partout sur la planète, il est peut-être temps de donner des nouvelles de ce que je fais, non ?

 

Une bonne résolution pour l’année 2011 : installer un lombricomposteur sur le balcon.

 

C’est chose faite depuis ce week-end ; avec l’aide d’un de mes amis, j’ai construit un lombricomposteur « maison », pour tester cette expérience qui m’intéressait depuis longtemps (j’ai déjà fait du compost « classique » dans un jardin et j’avais déjà publié un article à ce sujet sur le blog).

J’ai acheté 4 bacs de rangement noirs (chez Castorama), 3 d’entre eux ont été criblés de trous à la perceuse (pour laisser passer l’humus), le dernier sert à récupérer les « jus » (le « thé de vers », qui est au passage un bon engrais).

L’un des bacs a été rempli de compost déjà fait et de terreau, et garni de plusieurs poignées de lombrics. Ce bac a été tapissé de « film d’hivernage » (tissu fin vendu dans les jardineries) pour éviter la chute et la noyade des vers dans le jus.

Enfin, j’ai collé 4 bouchons de liège au fond du bac à liquides, histoire de rehausser les bacs qui sont placés au-dessus et accueillent le compost et les petits habitants qui le peuplent.

 

 

082---Copie.JPGLe lombricomposteur de mon appartement...

 

Puis est venu le temps de l’acclimatation proprement dite (phase actuelle) : installer les bacs sur le balcon, et ne pas trop nourrir les vers pendant le premier mois (environ la moitié des épluchures produites par mon ménage [un couple]), le temps qu’ils commencent à se reproduire. Après, je passerai au rythme « de croisière ».

 

 

084---Copie.JPG... et ses occupants !

 

Pour le moment, je n’utilise que 2 bacs : le bac garni de compost et de lombrics, plus le bac de rétention des liquides. J’installerai les autres au fil des semaines, le temps que le compost se fasse (au rythme d’un bac une à deux fois par an).

 

Alexis Vernier

 

P.S. Je remercie l’aide de Nicolas MEYER, sans qui je n’aurais pas encore mis en pratique le lombricompostage, et qui m’a donné quelques « tuyaux » supplémentaires.

Si vous aussi, vous souhaitez en savoir plus sur le lombricompostage, vous pouvez me contacter dans le formulaire placé à droite de la page (juste sous ma photo).

 

Article lié : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-chez-vous-recyclage-maison-avec-le-lombricompost-57206369.html

Publié dans Annonces

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article