AFRIQUE DU SUD - Un nouveau test rapide pour détecter la tuberculose

Publié le par Le blog de l'écologie positive

South Africa Flag

 

D'après une étude récemment publiée dans la revue médicale "The Lancet", l'utilisation d'un nouveau test rapide de détection de la tuberculose permet d'améliorer le diagnostic et le traitement de la maladie.

Ce test, qui a reçu l'autorisation de l'organisation mondiale de la santé (OMS) en 2011, permet le dépistage en 2 heures contre plusieurs semaines pour la méthode traditionnelle qui combine l'observation de crachats au microscope (beurk !) et des radiographies du thorax.

Il permet aussi de détecter la résistance à la rifampicine (oui, j'ai pu caser ce mot !), principal médicament antituberculeux actuellement utilisé.

Ce test mené sur 700 patients sud-africains sous la direction du professeur Keertan DHEDA (université du Cap) a permis de détecter 83% des cas, contre 50% "seulement" avec la méthode classique (prélèvement des crachats).

Le test a permis de débuter plus rapidement les traitements (52% dès le premier jour contre 35% avec la technique traditionnelle de dépistage) et de réduire de moitié le nombre de patients tuberculeux abandonnant leur traitement (8% contre 15%).

Toutefois, l'évolution de la maladie semble être très proche au long du traitement pour les patients qui le suivent, quelle que soit la méthode utilisée.

 

Pour le professeur DHEDA, le nouveau test n'est pas forcément la meilleure solution, mais peut avoir son utilité dans un pays comme l'Afrique du Sud, qui dispose d'infrastructures sanitaires assez développées mais où les cas de tuberculose résistante aux traitements sont nombreux, de même que l'abandon des thérapies par les patients.

 

Source : http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/tuberculose-un-nouveau-test-rapide-permet-un-meilleur-diagnostic-28-10-2013-3265539.php

 

Article lié : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-r-d-congo-impossible-n-est-pas-congolais-78121658.html

 

Alexis V.

Publié dans Ecologie et santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article