ETATS-UNIS - Les réserves marines sont REELLEMENT efficaces pour protéger la faune

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Les réserves marines se sont développées à travers le globe dans les dernières années. Pourtant même les plus vastes ont parfois été critiquées, car considérées trop difficiles à défendre et à surveiller (et n'étant en fin de compte que des réserves "de papier" sans protection garantie).

Une étude menée dans la réserve de l'atoll de Palmyra (une dépendance étasunienne, entourée par une réserve marine d'une superficie 3 fois supérieure à celle de la Californie) par des spécialistes de l'université de Santa Barbara et portant sur une espèce emblématique, de très grande taille et considérée comme "quasi-menacée" (mais abondante dans le secteur) : le Requin gris de récif Carcharhinus amblyrhynchos. Les déplacements de 262 squales ont été suivis. L'étude a également analysé la pression potentielle de pêche dans la réserve et autour.

Les résultats ont démontré que la grande majorité des requins (les 2/3) restaient à l'intérieur de la réserve (où les conditions écologiques sont favorables) et que seule une petite partie de ceux qui s'aventuraient en-dehors étaient tués par des pêcheurs (seulement 5 en 2 ans, capturés par des pêcheurs artisanaux des îles Kiribati, un archipel voisin).

Quant aux bateaux de pêche, très peu allaient en réalité dans le périmètre couvert par la protection.

La suite du projet vise à identifier les facteurs économiques et sociaux incitant à la capture de requins (et au trafic d'ailerons) chez les communautés de pêcheurs des îles Kiribati, puis à réduire cette pression.

AV.

Articles liés (les réserves marines à travers le monde) :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article