PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINEE - Quand la conservation de la nature touche les femmes

Publié le par Le blog de l'écologie positive

Sur les côtes de Papouasie-Nouvelle-Guinée, au coeur du "Triangle de Corail" (zone de l'Indo-Pacifique à la biodiversité exceptionnelle, parfois également qualifiée d'Amazonie des mers...), les politiques de protection de la nature et de développement local touchent un public "nouveau", les femmes. Nouveau car celles-ci (bien que responsables d'un grand nombre d'activités telles que la collecte de nourriture, la cuisine ou encore la vente sur les marchés, et détentrices d'un savoir séculaire) étaient pendant fort longtemps éloignées de tout pouvoir de décision : aussi les initiatives ciblaient-elles essentiellement les hommes, détenteurs des bateaux et engins de pêche.

La sensibilisation des femmes, essentielle pour diffuser l'éducation à l'environnement (mais aussi à la santé, à la lutte contre les violences conjugales, à l'accès aux services publics...) parmi les communautés et chez les jeunes générations, a permis de faire cesser des pratiques dommageables pour l'environnement marin : surpêche, dévastation des récifs. La protection de certaines zones marines par les communautés a également entraîné une augmentation de certaines espèces consommées par la population locale telles que les Bénitiers géants (Tridacna sp.).

AV.

Source : http://blog.conservation.org/2015/11/in-papua-new-guinea-conservation-efforts-overlook-crucial-group-women

Commenter cet article