INDE - Des plantes halophiles aident les agriculteurs à résister à la montée de la mer

Publié le par Le blog de l'écologie positive

INDE - Des plantes halophiles aident les agriculteurs à résister à la montée de la mer

Au Sud de l'Inde, des cultures de plantes "halophiles" (originaires des lagunes saumâtres) aident les agriculteurs des zones littorales à résister à la hausse du niveau de la mer et à ses corollaires (tempêtes, salinité des sols...).

Parmi ces plantes, l'on trouve par exemple la "Suaeda maritima" ("Soude maritime") et la "Salicornia brachiata" (une cousine de nos salicornes bretonnes ou camarguaises, qui tolère une salinité deux fois supérieure à celle de l'eau de mer !). La première peut être utilisée comme bois de chauffage, la seconde est très riche en huile et pourrait fournir un carburant.

Les scientifiques indiens n'ont toutefois pas attendu que les marchés s'y intéressent pour développer les cultures de plantes d'eau saumâtre, qui sont souvent la seule alternative agricole sur les sols salinisés.

L'Inde compte 1,2 million d'hectares de zones côtières dégradés par la salinisation des sols (problème aggravé par l'exploitation industrielle du sel, les élevages de crevettes et la baisse des ressources en eau douce). La salinisation des sols frappe aussi de nombreux autres pays surtout en zone tropicale ou subtropicale (Mexique, Egypte, Pakistan, Jordanie, Erythrée... voire l'Europe méditerranéenne).

Quelque 350 espèces végétales des milieux saumâtres pourraient être cultivées dans le futur ; la plupart sont cependant difficiles à valoriser à des fins alimentaires (à cause de leur haute teneur en sel) sinon de manière marginale (cas de nos Salicornes européennes Salicornia europaea appréciées en tant que condiment). Note : historiquement, les extraits de plantes comme celui de la Soude maritime (de la... soude) étaient utilisés pour la fabrication du verre et de la lessive.

Les usages potentiels de ces plantes sont très variés : bois de chauffage, litières pour animaux, fleurs ornementales, compléments alimentaires, pâtures pour le bétail, huiles de cuisine, agrocarburants... La compagnie aérienne Boeing elle-même travaille sur des prototypes de carburants basés sur des plantes d'eau saumâtre.

Source : Associated Press

AV.

Illustration : une branche de Soude maritime Suaeda maritima. Photo Liné1 / Wikimedia Commons.

Commenter cet article