INTERNATIONAL - Un classement des villes les plus performantes pour l'environnement en 2014

Publié le par Le blog de l'écologie positive

INTERNATIONAL - Un classement des villes les plus performantes pour l'environnement en 2014

Un autre classement (avec tout ce qu'il comporte de subjectif) des villes les plus performantes pour l'environnement établi l'année dernière. Cette fois, il est établi par le groupe de villes "C40" (groupe de 40 villes mettant en commun des solutions contre le changement climatique) et Siemens, par thématique.

NDLR : comme dans l'article précédent, on voit un grand nombre de villes asiatiques...

Le palmarès de 2013 avait déjà été publié ici dans le présent blog.

Pour l'année 2014, les villes gagnantes sont les suivantes :

  • Transports publics : la ville de Shenzen (Chine) se classe 1ère, avec le développement massif de véhicules peu polluants, qui a permis d'éviter l'émission de 160.000 tonnes de CO2 entre 2009 et 2013 et d'améliorer la qualité de l'air.
  • Traitement des déchets : Buenos Aires (Argentine) se classe 1ère, grâce à son programme de tri, récupération, recyclage et valorisation des déchets, dont l'objectif n'est pas seulement écologique mais aussi lié à la création d'emploi. La ville s'est fixé l'objectif de réduire de 83% la masse de déchets partant en décharge pour 2017.
  • Développement économique : Amsterdam (Pays-Bas), qui a créé un instrument de financement des projets impliquant les énergies renouvelables, qui contribue efficacement aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre que s'est fixées la ville : en 2010, ses émissions de CO2 ont été inférieures de 20% à celles de 1990.
  • Réduction des gaz à effet de serre : la championne est Londres (Royaume-Uni) avec un système holistique d'information sur les émissions de gaz à effet de serre, directes et indirectes.
  • Quartiers "durables" : c'est la ville de Portland (Etats-Unis) qui se classe 1ère avec son programme dit de "quartiers complets" dans lesquels les habitants ont accès à l'ensemble des biens et services [cela peut sembler une banalité vu de France, mais c'est déjà révolutionnaire aux Etats-Unis !] 45% des habitants de la ville vivaient déjà dans ces quartiers en 2012, la municipalité souhaite atteindre un objectif de 80 % en 2035.
  • Energie : c'est Séoul (Corée du Sud) qui se classe en tête, cette ville a développé les panneaux solaires sur ses toitures dans le cadre du programme “One Less Nuclear Power Initiative”, le but étant d'économiser l'équivalent de la production d'énergie d'une centrale nucléaire.
  • Adaptation et résilience : Melbourne (Australie) est en haut du classement. La ville envisage d'augmenter de 7,6% ses espaces verts et de doubler le nombre d'arbres plantés, afin de rafraîchir le climat urbain de 4°C (voir phénomène de l'îlot de chaleur urbain). Elle a aussi lancé un programme de participation des citoyens aux actions de protection de la qualité de l'air, d'économies d'énergie ou encore de prévention contre les maladies et accidents liés à la chaleur.
  • Efficience énergétique : New York (Etats-Unis) est en tête. La "Big Apple" a en effet lancé un programme destiné à réduire de 30% ses émissions de gaz à effet de serre pour 2030, en aidant notamment les propriétaires pour les travaux d'économie d'énergie et d'amélioration de la qualité de l'air.
  • Qualité de l'air : encore une fois, c'est Londres qui détient la première place. Le projet de la ville (soutenu par la banque européenne d'investissement et les autorités britanniques) est basé sur le développement de véhicules peu polluants, incluant des actions de financement pour les flottes privées (les taxis en particulier).
  • Infrastructures intelligentes : Barcelone (Espagne) remporte la palme, avec un projet de communication interconnectant toute la ville et permettant une meilleure gestion de la voirie, mais aussi des déchets, de l'énergie, de l'eau et autres flux sous la responsabilité de la municipalité. Celle-ci a aussi créé une plate-forme d'information sur Internet à destination des citoyens dénommée "Gobierno Abierto" ("Gouvernance ouverte").

La ville de Taipei (Taïwan) détient aussi une mention spéciale pour sa politique de soutien aux véhicules à faibles émissions, à la pratique du vélo et aux transports publics, qui lui ont permis de réduire les rejets polluants dans l'atmosphère, d'améliorer la qualité de l'air et la santé publique.

Source : Conciencia Eco

Vous aimerez aussi : ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-60-villes-s-engagent-a-reduire-leurs-emissions-de-co2-61186515.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-europe-les-villes-prennent-des-mesures-de-plus-en-plus-efficaces-contre-le-rechauffement-climatiqu-107926120.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-canada-toronto-interdit-les-sacs-plastiques-107201048.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-allemagne-l-apiculture-s-installe-en-ville-58488736.html

AV.

Illustration : une vue du lac du "Rosedal" à Buenos Aires (Argentine). Photo Dan DeLuca / Wikimedia Commons.

Commenter cet article