EQUATEUR - Pour une alliance entre reforestation, agriculture et communautés indigènes

Publié le par Le blog de l'écologie positive

EQUATEUR - Pour une alliance entre reforestation, agriculture et communautés indigènes

En Equateur, les communautés amérindiennes Wamani dépendent à la fois de la forêt et de productions agricoles (fruits) qu'ils vendent, ce qui rend difficile la mise en pratique d'initiatives de reforestation exclusivement basées sur la sylviculture.

Une initiative soutenue par les autorités équatoriennes, la communauté Wamani, le monde universitaire et le programme étasunien d'aide au développement USAID a permis de concilier les contraires, grâce à l'agroforesterie en associant plants d'essences forestières locales et cultures fruitières, spécialement de "naranjillas" (fruit de la "Morelle de Quito" Solanum quitoense, une plante andine apparentée à la tomate et à la pomme de terre), qui croît avec les arbres lorsque ces derniers sont jeunes.

240 Wamanis ont accédé au programme, qui permet la reforestation de 60 hectares par an.

Wilson Salazar, un des participants au programme, explique : "ce modèle est vraiment intéressant - en impliquant les jeunes dès le début, et en leur donnant la possibilité de mettre en pratique ce qu'ils apprennent - nous développons des compétences et un savoir-faire qui restent dans notre communauté".

Source : The Guardian

Vous aimerez aussi ces belles initiatives venues de l'Equateur : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-equateur-quand-les-employes-publics-plantent-la-foret-des-nuages-71227886.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-equateur-l-energie-solaire-c-est-bon-pour-les-enfants-et-leur-sante-112278267.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-equateur-les-chamans-entrent-a-l-hopital-108698025.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-equateur-les-communautes-locales-incitees-a-proteger-la-foret-58406133.html

AV.

Illustration : plant de "naranjilla" avec fruits. Photo Wikimedia Commons.

Commenter cet article