BANGLADESH - La révolution énergétique... dont personne ne parle !

Publié le par Le blog de l'écologie positive

BANGLADESH - La révolution énergétique... dont personne ne parle !

Lorsque l'on parle des progrès en termes d'énergies renouvelables, l'on a souvent à l'esprit des nations industrialisées comme l'Allemagne, l'Espagne ou le Japon, éventuellement de grands pays émergents comme l'Inde ou la Chine. Mais qui connaît les réussites réalisées dans des nations "peu développées" comme le Bangladesh ???

Certes, leur valeur monétaire est sans doute dérisoire face à des "poids lourds" économiques qui peuvent se payer des ouvrages spectaculaires. Et pourtant...

Dès 2010, plus de 500.000 équipements solaires domestiques avaient déjà été implantés par l'organisation à but non lucratif "Grameen Shakti", procurant de l'électricité d'origine renouvelable à 2,9 millions de personnes. Aujourd'hui, la même organisation a triplé sa performance (environ 1 million et demi d'équipements solaires installés, procurant de l'énergie à 8,4 millions d'habitants !!!).

Comme la célèbre "Grameen Bank" avec laquelle il ne faut pas la confondre, "Grameen Shakti" fonctionne avec le micro-crédit. Aujourd'hui, 360.000 foyers ont déjà honoré leurs dettes envers l'organisation.

"Grameen Shakti" a également institué 45 centres pilotes, qui procèdent au montage des équipements distribués localement et forment des technicien(ne)s spécialisé(e)s [A l'heure actuelle, 60.000 travailleurs participent à installer des équipements solaires sur les maisons, les écoles et les entreprises du pays], et elle organise aussi des programmes de sensibilisation aux énergies renouvelables pour les enfants des écoles rurales.

L'objectif de cette organisation, forte de plus de 1.200 branches couvrant tout le pays, ne se limite pas au développement de l'énergie solaire : elle a fourni plus de 28.000 centrales à biogaz pour des communautés et plus de 800.000 fours "propres" pour les ménages.

"Grameen Shakti" n'est pas isolée dans le pays, d'autres initiatives des autorités publiques (le gouvernement de ce pays a récemment financé 480.000 installations solaires domestiques sur des crédits de la Banque Mondiale), d'entreprises privées ou d'individus agissent également dans ce pays, offrant une alternative crédible et économique aux grosses structures le plus souvent basées sur les énergies fossiles ou le nucléaire.

Le phénomène bangladeshi n'est pas seul, les pays en développement sont très dynamiques pour le développement des énergies renouvelables "domestiques" (et ils ont tendance à mieux faire que bien des pays "riches"...), même s'il n'y a pas de statistiques exhaustives dans ce domaine et que cette évolution est peu connue du public et se fait très largement hors du regard des grands médias.

Source : Cleantechnica

Vous aimerez aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-les-investissements-dans-les-energies-renouvelables-plus-forts-que-dans-les-energies-91530281.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-et-tunisie-un-accord-pour-les-energies-renouvelables-70373294.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-les-energies-renouvelables-continuent-leur-progression-107064722.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/2014/10/afrique-les-energies-renouvelables-element-cle-pour-le-developpement.html

AV.

Illustration : des panneaux solaires alimentant une pompe à eau, en Inde. Photo Wikimedia Commons.

Commenter cet article