AFRIQUE - Les énergies renouvelables, élément-clé pour le développement

Publié le par Le blog de l'écologie positive

AFRIQUE - Les énergies renouvelables, élément-clé pour le développement

Selon l'Agence Internationale de l'Energie, les besoins énergétiques de la population de l'Afrique subsaharienne nécessiteront un appel accru aux énergies renouvelables : hydroélectricité, solaire, éolien.

L'électrification, surtout dans les zones rurales, est un élément fondamental pour lutter contre la pauvreté sur le continent ; à l'heure actuelle, seuls 290 millions d'habitants sur les 915 que compte cette partie du monde ont accès à l'électricité.

La puissance des réseaux électriques traditionnels devrait quadrupler d'ici 2040 par rapport à ce qu'elle est actuellement (90 gigawatts dont la moitié dans la seule Afrique du Sud). Ces réseaux devront être complétés par des réseaux de taille plus petite pour apporter l'électricité aux zones rurales, plus pauvres et peu "rentables" : 70% des populations qui pourraient être raccordées à l'électricité dans ces secteurs le seront grâce à ces petits réseaux. Dans ce cas de figure, le recours aux énergies renouvelables sera d'autant plus nécessaire que les coûts de ces équipements sont (et seront) plus attractifs que les dispositifs basés sur les énergies fossiles.

Source : http://www.bloomberg.com/news/2014-10-13/renewables-to-drive-power-generation-growth-in-africa-iea-says.html

Vous aimerez aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-afrique-future-terre-promise-des-energies-renouvelables-66675828.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-les-energies-renouvelables-une-chance-pour-l-afrique-101666868.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-chine-et-lesotho-un-nouveau-projet-de-symbiose-eolien-pompage-turbinage-88900635.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-l-energie-solaire-contre-le-sous-developpement-video-99877064.html

AV.

Illustration : panneaux solaires à Dakar (Sénégal). Photo Elena PISANO / Wikimedia Commons.

Commenter cet article