EL SALVADOR - Les petits agriculteurs s'engagent dans le développement durable

Publié le par Le blog de l'écologie positive

EL SALVADOR - Les petits agriculteurs s'engagent dans le développement durable

Depuis une quinzaine d'années déjà, les paysans de la région de Bajo Lempa, une région du littoral salvadorien, se sont engagés dans un modèle de développement durable, qui respecte l'environnement et offre éducation et sécurité aux populations locales.

Le secteur est riche en zones humides et en mangroves et d'un intérêt considérable pour la biodiversité : par exemple, 4 espèces de tortues marines viennent pondre sur ses plages, dont la Tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata), une des plus rares et menacées au monde. Il est aussi désigné par le pays comme un site protégé au titre de la convention de Ramsar sur les zones humides.

C'est aussi un secteur très sensible aux inondations pendant la saison des pluies (de mai à octobre), avec de fréquentes atteintes aux cultures, aux infrastructures voire aux vies humaines.

Afin de se développer, plusieurs communautés, sous l'impulsion de l'ONG Mangrove Association, ont choisi d'abandonner la monoculture et de diversifier leurs productions, avec notamment des cultures de fruits (ananas, mangues...) destinées à leur propre consommation ou à la revente sur des marchés locaux. Elles abandonnent aussi, progressivement, le recours aux engrais chimiques, en les remplaçant par des cendres, des coquilles d'oeufs, etc...

Depuis 2007, elles ont aussi créé une banque de graines, contenant aussi bien des semences de céréales, de légumes, de plantes médicinales ou d'arbres forestiers.

Les coopératives de fermiers, rassemblant quelque 15.000 cultivateurs, se sont lancées dans la vente de semences de maïs traditionnelles, rachetées par l'Etat qui les revend à quelque 400.000 agriculteurs dans le pays ! Pour l'année 2013-2014, quelque 460 tonnes de semences de maïs ont été récoltées. Un cas remarquable dans un secteur le plus souvent dominé par quelques grandes compagnies privées.

Les systèmes d'irrigation utilisés permettent aussi à l'agriculture locale d'être plus résiliente face aux aléas climatiques telle que la sécheresse qui a sévi cette année : la coopérative de maïs de Bajo Lempa n'en a pas souffert, contrairement à ce qui s'est passé dans d'autres parties du pays.

Les communautés développent aussi l'élevage semi-intensif de crevettes, qu'elles s'efforcent de concilier avec la préservation de l'environnement.

Bajo Lempa dispose aussi d'une école d'agriculture qui diffuse les méthodes de production agro-écologiques. Les organisateurs ont obtenu des accords avec l'université nationale pour y former des jeunes, dont certains retournent chez eux une fois leurs études terminées.

L'éducation qui y est dispensée ne permet pas que de protéger l'environnement, mais aussi de sauver les jeunes de la violence qui mine le pays.

L'enjeu actuel est d'étendre l'expérience fructueuse de Bajo Lempa (qui couvre 6 municipalités) à l'ensemble du bassin hydrographique du Lempa (qui en regroupe 14), voire ailleurs dans le pays.

En août dernier, la ministre de l'environnement salvadorienne Lina POHL a rendu visite aux communautés de Bajo Lempa et en tire l'expérience suivante : "Nous ne pouvons pas avancer des idées si nous ne connaissons pas d'abord ce qui a été fait dans notre pays, ce que fait la population locale, ni comment ils organisent pour concrétiser leurs propositions et leurs agendas".

Source : IPS News

Vous aimerez aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-el-salvador-turbococina-une-combustion-ecologique-video-97263739.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-l-amerique-centrale-se-tourne-vers-ses-volcans-58809033.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/2014/04/international-le-17-avril-journee-internationale-de-la-defense-des-semences-paysannes.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-apprendre-la-resilience-avec-les-peuples-indigenes-104027320.html

AV.

Illustration : un champ de sorgho au Salvador (Amérique centrale). Photo Wikimedia Commons.

Commenter cet article