ROYAUME-UNI - Un bon été pour la biodiversité anglaise !

Publié le par Le blog de l'écologie positive

ROYAUME-UNI - Un bon été pour la biodiversité anglaise !

L'année 2014 a été celle du retour pour plusieurs espèces menacées dans le Sud-Ouest de l'Angleterre avec la réintroduction d'une colonie de Campagnols terrestres (Arvicola terrestris) en Cornouailles, un rongeur qui y était jadis commun mais qui en avait disparu depuis 1989, principalement du fait de la prédation par le Vison d'Amérique (Neovison vison, un mammifère carnivore introduit), et de la destruction des habitats favorables (les berges de rivières).

Au total, 540 rongeurs ont été introduits pour mener à bien cette opération, avec le soutien des autorités publiques (Environment Agency), qui ont procédé à la restauration de 5.000 hectares de milieux humides et à la lutte contre les prélèvements d'eau abusifs dans les rivières (permettant d'économiser 55 milliards de litres d'eau douce chaque année).

Ce programme fait suite à un autre (accompagné de mesures de gestion de l'habitat et d'éradication des visons) qui a été mené à bien en 2009 dans la région voisine du Devon.

Bien que non-menacé à l'échelle mondiale, le Campagnol terrestre, qui vit en Europe, au Proche-Orient et en Sibérie, a connu de fortes régressions dans certains pays de son aire de répartition, en particulier le Royaume-Uni (où ses effectifs ont chuté de 90% dans les années 1990 !), les Pays-Bas et l'Italie.

Cette année a également été bonne pour les abeilles sauvages, avec des nouvelles encourageantes pour les espèces les plus menacées.

Ainsi, ont été redécouvertes des stations des espèces d'abeilles Andrena tarsata et Nomada roberjeotiana qui pollinisent la plante Potentilla erecta (la Potentille tormentille, dite aussi Herbe au diable ou Herbe de Sainte-Catherine). La première de ces espèces, n'avait plus été observée depuis 40 ans en Cornouailles !

Quant à l'espèce la plus rare du Royaume-Uni, la Nomada sexfasciata ou abeille à six bandes, qui dépend d'une autre espèce d'abeille (l'Eucère à longues antennes Eucera longicornis) elle-même très menacée dans ce pays, elle a été redécouverte sur le site de Prawle Point.

Ces redécouvertes sont de bonnes nouvelles, mais l'enjeu est maintenant de favoriser la recolonisation d'autres sites par ces espèces, généralement confinées sur de petits sites (réserves et sites protégés, micro-habitats côtiers...), par le biais de corridors écologiques qui leur permettent d'atteindre d'autres espaces et de retrouver des niveaux de population satisfaisants.

Il est à noter que, à l'échelle du pays, l'Angleterre bénéficie actuellement d'actions de recréation de couloirs riches en plantes mellifères sauvages, qui sont favorables à l'ensemble des espèces d'insectes pollinisateurs et leur permettent de recoloniser des sites abandonnés.

Source : http://www.theguardian.com/environment/2014/aug/27/water-voles-return-to-cornwall

http://www.buglife.org.uk/news-%26-events/news/a-good-summer-for-devon-and-cornwall-rare-bees

AV.

Vous aimerez aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/2014/08/royaume-uni-les-populations-d-oiseaux-de-mer-re-prennent-leur-envol-en-ecosse.html

Illustration : l'abeille solitaire Andrena tarsata, photographiée en Ecosse. Photo Sandy Rae / Wikimedia Commons.

Commenter cet article