INTERNATIONAL - Vive l'optimisme pour les océans !

Publié le par Le blog de l'écologie positive

INTERNATIONAL - Vive l'optimisme pour les océans !

Un des lieux communs les plus courants et les plus malfaisants du discours médiatique sur l'environnement est que l'état de santé des mers et océans (et de la plupart des autres milieux naturels) se dégrade continuellement et inexorablement.

Si les arguments évoqués dans ce discours sont pour partie réels (surpêche, marées noires, déchets divers...), ils ne correspondent pas à toute la réalité (l'image du verre à moitié vide et du verre à moitié plein !) et, plus encore, ils sont extrêmement pervers en induisant un sentiment d'impuissance et de fatalisme dans le public, à l'encontre de la cause qu'ils prétendent défendre !!!

Le site de la vénérable Smithsonian Institution (institution étasunienne de recherche scientifique, notamment dans le domaine des sciences naturelles, un peu l'équivalent de notre Muséum National d'Histoire Naturelle) appelle à une vision plus positive, qui n'est pas pour autant naïve mais qui repose sur des faits concrets, d'autant que de nombreuses initiatives de protection et de restauration des océans existent et sont d'ores et déjà couronnées de succès.

Une telle vision porteuse d'espoir et de solutions concrètes, profitables aux océans et aux êtres qui en vivent (dont nous-mêmes) est nécessaire à la mobilisation du public, le plus souvent lassé et démotivé par le pessimisme des médias, des politiques voire de certains experts.

Tel est le cas de la restauration des récifs d'huîtres de la baie de Chesapeake, qui prospèrent à nouveau après avoir été décimés par la surexploitation, la pollution et les épizooties. Ce qui est bon pour les assiettes des consommateurs comme pour la santé de l'écosystème marin !

Et ailleurs ? On peut citer, entre tant d'autres, la protection du récif corallien de Cabo Pulmo (Mexique) par les villageois (qui a multiplié la biodiversité par 5 tout en stimulant l'écotourisme), la gestion durable des ormeaux par les coopératives de pêcheurs au Chili, le recyclage des filets de pêche abandonnés en tapis aux Philippines, la reconversion d'anciens braconniers en protecteurs des colonies de tortues de mer sur les plages du Nicaragua...

La Smithsonian Institution a en tout cas franchi le pas, en publiant sur son site Internet des récits de pratiques concrètes et inspirantes (initiative #OceanOptimism).

A vous de découvrir, faire découvrir et encore mieux, de participer à des initiatives de protection des océans !

Source : http://www.smithsonianmag.com/science-nature/why-do-we-have-trouble-talking-about-success-ocean-conservation-180951727

Vous aimerez aussi : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-etats-unis-des-bouteilles-faites-de-plastique-recupere-en-mer-86250880.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/2014/08/espagne-une-fete-des-oceans-pour-proteger-la-faune-marine-des-canaries.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-grande-histoire-des-oceans-vu-a-la-tv-59124128.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-enfin-un-prix-pour-la-protection-des-recifs-en-outre-mer-93336873.html

AV.

Illustration : Tortue caouanne (Caretta caretta) dans l'aquarium Kélonia (Île de la Réunion). Photo Alexis VERNIER

Commenter cet article