INTERNATIONAL - Stratégies pour un développement urbain durable

Publié le par Le blog de l'écologie positive

INTERNATIONAL - Stratégies pour un développement urbain durable

Le site http://www.triplepundit.com présente une série (non-exhaustive) de mesures majeures pour le développement durable des villes, articulées autour de 4 axes.

L'énergie :

  • inciter (sur le plan financier comme sur celui de la reconnaissance) les constructeurs et les propriétaires à réduire leur consommation énergétique ;
  • financer les installations telles que panneaux solaires, collecteurs d'eau de pluie, voire systèmes d'ombrage, etc... ;
  • moduler les prix de l'énergie de façon à réduire la demande pendant les périodes les plus chaudes de la journée, et ne faire fonctionner les centrales les plus polluantes que lorsque la demande est maximale.

Les transports:

  • développer les pistes cyclables (comme dans les villes de Berlin, Amsterdam, Copenhague...) ;
  • développer [dans la mesure du possible] les péages urbains pour inciter à l'usage des transports en commun ;
  • développer des services de "taxis automatiques" et les véhicules électriques, plus sûrs et moins polluants que les voitures thermiques ;
  • améliorer les contrôles périodiques des véhicules.

La construction :

  • promouvoir les constructions bioclimatiques ;
  • s'approvisionner à partir de matériaux de construction produits localement ;
  • organiser des rencontres régulières entre les élus et les professionnels du bâtiment ;
  • contrôler davantage les constructeurs (normes environnementales, de sécurité...) ;
  • prévoir un ratio minimal d'espaces verts pour les zones bâties, de façon à limiter l'îlot de chaleur urbain et à améliorer la perception des quartiers par la population.

Le commerce :

  • Réaliser un audit du bilan énergétique des produits vendus dans chaque ville et lancer un programme de production locale de ceux dont "l'empreinte écologique" est la plus forte ;
  • Développer un réseau de jardins et de serres urbaines pour faciliter l'approvisionnement de la ville en aliments produits localement.

Cet inventaire de mesures, à moduler évidemment selon les caractéristiques géographiques, climatiques, sociales, politiques, économiques... de chaque ville et pays, serait incomplet sans mentionner le principe de participation (voire d'enthousiasme !) des habitants.

Source : http://www.triplepundit.com/2014/01/cutting-edge-strategies-sustainable-urban-development/

Pour découvrir quelques exemples, vous pouvez consulter les articles suivants :

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-europe-les-villes-prennent-des-mesures-de-plus-en-plus-efficaces-contre-le-rechauffement-climatiqu-107926120.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-60-villes-s-engagent-a-reduire-leurs-emissions-de-co2-61186515.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-afrique-ecologie-urbaine-les-points-forts-de-l-afrique-du-nord-97352936.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-international-les-grandes-villes-ne-sont-pas-necessairement-les-plus-polluantes-65848483.html

Alexis V.

Illustration : vue de Sao Paulo (Brésil). Photo RMariner / Wikimedia Commons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexis V. 24/01/2014 19:38

@Jean-Michel : il y a aussi les éoliennes à axe vertical (comme celles qui ont été posées à Londres lors des derniers JO : http://www.actu-environnement.com/ae/news/agriculture-bio-aire-alimentation-captage-eau-potable-19513.php4 et plus modestement les éoliennes de toit : http://ecoloptimiste.over-blog.com/article-france-en-alsace-des-eoliennes-sur-les-toits-videos-101538932.html

Alexis V.

Jean Michel 30/01/2014 12:18

Je me permettrais de rajouter que même sans parler de la performance des éoliennes ou des panneaux solaires, il faut des batteries performantes et écologiques pour garder l'énergie qu'on utilise pas au moment où elle est produite.

C'est en bonne voie, mais pour le moment c'est économiquement et écologiquement pas rentable de stocker.

Jean Michel 27/01/2014 10:44

Je connais les éoliennes verticales, elles sont vraiment biens. Elles sont presque silencieuses, ne font pas effet stroboscope, n'ont pas besoins de mat et la darrieus est même stylisé. De plus elle résiste a des vents très violents et la savonius, une autre éolienne verticale, fonctionne a des vents extrêmement faible (5km/h).

Mais elles sont un soucis majeur : un rendement très très faible qui nécessite un démultiplicateur de vitesse.

Elles restent néanmoins les meilleures éoliennes domestiques comparées aux horizontales.

Jean Michel 23/01/2014 19:08

Par contre pour l'énergie, il faut attendre les prochaines génération d'appareil comme les sphères photovoltaïques et les éoliennes miniatures.

Kate 21/01/2014 19:17

La France propose déjà pas mal de ces démarches, comme quoi tout n'est peut être pas perdu !