ETATS-UNIS - Une batterie à flux organique pour stocker les énergies renouvelables

Publié le par Le blog de l'écologie positive

ETATS-UNIS - Une batterie à flux organique pour stocker les énergies renouvelables

Une équipe de scientifiques de l'Université de Harvard a conçu un nouveau type de batterie permettant de mieux stocker l'énergie, et notamment celle produite par les énergies renouvelables intermittentes (éolien, solaire...).

Il s'agit d'une batterie à flux métallique reposant sur des molécules abondantes à base de carbone, les quinones, semblables aux molécules qui stockent l'énergie dans l'organisme des plantes et des animaux.

La molécule de quinone (choisie pour ses performances entre plus de 10.000 molécules !) utilisée par l'équipe de Harvard est presque identique à celle de... la rhubarbe.

Ces batteries à flux stockent l'énergie dans les fluides chimiques enfermés dans des réservoirs externes (et non dans des réservoirs internes comme pour une batterie de voiture) ; pour le reste, elles fonctionnent sur des échanges d'ions entre 2 électrodes via un électrolyte liquide (dans ce cas, de l'eau). Elles permettraient de stocker 1 kWh d'énergie pour un coût estimé à 27 dollars (19,7 euros), soit un tiers du prix actuel.

Par exemple, l'énergie produite par une éolienne, un parc photovoltaïque ou une installation solaire/éolienne domestique pourrait être stockée dans un réservoir en sous-sol.

Cette nouvelle technologie a été décrite dans un article de la revue scientifique internationale Nature, publié le 9 janvier dernier.

Source : http://www.enerzine.com/603/16782+une-batterie-a-flux-organique-pour-stocker-les-energies-renouvelables+.html

Articles liés : http://ecoloptimiste.over-blog.com/2013/12/international-le-volant-d-inertie-pour-lisser-la-production-d-%C3%A9ergies-renouvelables.html

http://ecoloptimiste.over-blog.com/2013/11/france-une-%C3%A9tude-in%C3%A9dite-sur-le-stockage-d-%C3%A9nergie.html

Alexis V.

Illustration : un pied de rhubarbe. Photo Vorzinek / Wikimedia Commons.

Commenter cet article

Jean-Denis 22/01/2014 09:48

avant de crier au merveilleux, je souhaiterai savoir ce qu'il y a d'autre que du ''jus de rubharbe'' dans la batterie; on va peut être s'apercevoir que le reste est beaucoup moins écolo...
quand au stockage de l'energie, quid du stockage chimique en electrolysant de l'eau? (eau + sel) on garde l'hydrogene dans une bonbonne, que l'on peut utiliser dans un moteur thermique ou turbine à gaz, on rejette l'oxygene à l'atmosphere, la combustion de l'hydrogene redonne de l'eau, polution minimale, voire nulle.

Jean Michel 22/01/2014 14:19

C'est le principe, rien d'autre. De l'eau et de la quinine, surement une plaque d'un certain métal au milieu pour faire passer l'énergie mais c'est tout.

Et eau plus sel il y a un gros manque de rentabilité.

Jean Michel 14/01/2014 19:45

En voilà une drôle d'invention. Je serais curieux d'entendre l'annonce à l'équipe "La solution est dans la rhubarbe". Ceci dit, c'est autrement mieux que les biocarburants, au moins ce sont de vraies énergies renouvelables qui vont en profiter.